Blockchain Pioneers Hackathon Berlin

#Blockchain4Good — Façonner des villes intelligentes et durables pour l’avenir

Viktor Peter du GIZ Blockchain Lab lors du Blockchain Pioneers Hackathon à Berlin

Berlin, samedi 21 juillet. Cette année, BE.ive a participé en tant que mentor à la deuxième étape du Blockchain Pioneers Hackathon 2018. Co-organisé par Impact Hub Berlin, Decent et le Wanxiang Blockchain Lab, cette étape a donné aux participants l’opportunité de pirater le potentiel de la technologie blockchain au travers d’un hackathon de 2,5 jours, où ils étaient en compétition afin de proposer les solutions blockchain les plus innovantes dans le but de repenser les villes intelligentes et durables du futur. Les speakers du GIZ, d’Exxeta, d’ImpactN, de The Sun Protocol et des fondations Bayer ont livré dans la matinée des discours inspirants sur le potentiel des technologies blockchain pour relever les défis de notre époque en matière de développement durable, tandis que l’après-midi était consacrée au piratage (hacking) et au mentorat.

De nos jours, le terme « blockchain » est sur toutes les lèvres. Ces types particuliers de bases de données distribuées ont en effet le potentiel de réinventer les transactions et les mécanismes de contrôle — des contrats et paiements au stockage et à la traçabilité — sans avoir besoin de tiers de confiance et avec l’avantage supplémentaire d’une fiabilité inégalée. Bien que la plupart des investissements aient été concentrés sur le secteur financier jusqu’à présent, on espère que de telles technologies pourraient aider à résoudre de nombreux problèmes de durabilité. Comme indiqué par le GIZ, les blockchains pourraient potentiellement avoir d’énormes avantages pour la traçabilité des chaînes d’approvisionnement, ce qui pourrait à son tour aider à mieux évaluer les externalités — les impacts souvent indirects liés au business qui ne sont presque jamais pris en compte. La technologie blockchain pourrait également améliorer radicalement notre capacité à vérifier la fiabilité d’une information donnée et, notamment, aider à combattre les « fake news ». Les mécanismes de lutte contre la corruption, l’élaboration de politiques fondées sur des données, les essais cliniques ou les énergies renouvelables ne sont que quelques-uns des autres domaines d’application potentiels.