David Bowie redevient poussière d’étoiles

David Bowie, l’enfant des étoiles. Dessin V.Pasquier

« Monday morning feels so bad » sont les premiers mots de David Bowie dans Friday on my mind. Triste coïncidence, le monde apprend sa mort ce lundi matin. L’artiste pensait avoir le temps d’enregistrer la suite de son ultime album “Blackstar” paru vendredi 8 janvier, deux jours avant sa mort. Il laisse derrière lui un vent de mystère… Zoom sur une mosaïque de personnages.

Son style protéiforme, son regard dépareillé et sa musique stéllaire ont fait de lui un être mystique, presque irréel. L’Hydre de Lerne version angélique de la culture pop rock. Il a influencé le milieu musical, celui de la mode et contribué à la libéralisation des moeurs.

Martial Jesus, disquaire indépendant à Bordeaux et Eric Roux, directeur de la Rock School Barbey, la scène rock bordelaise, nous décrivent son univers musical du pur rock’n’roll au Glam rock.

Rédactrice S.BRIGANTI — JRI T.TAVITIAN

Les anecdotes

“Il a dormi avec ses musiciens dans le bus”

David Robert Jones devient David Bowie le 16 septembre 1965. Davy Jones, leader du groupe de pop américain The Monkees est célèbre. Les noms se ressemblent. Il faut se distinguer. Son pseudonyme, il le devrait à un couteau inventé en 1830 aux Etats-Unis créée par un certain Jim Bowie et notamment utilisé par Rambo et Crocodile Dundee. Des anecdotes sur Bowie, il en existe presque autant que ses multiples visages. Certaines surprennent. Il est coté en Bourse à Wall Street et lance même des Bowie Bonds à la fin des années 90.

En 1997, la rock star est en tournée en France. A cette époque, Bernard Cobert est l’un de ses tourneurs. Eric Roux aussi se souvient. Retour sur les coulisses de son passage.

Rédactrice S.BRIGANTI — JRI T.TAVITIAN

L’homme aux mille visages

De l’iroquoise orangée aux cheveux plaqués à la gomina, en deux coups de ciseaux il passait de l’extravagance futuriste au chic classique. Coiffeur et maquilleur décryptent la créature : (survolez sur les boutons)

Animation S.BRIGANTI

Bowie en 5 dates :

Il aura donc fallu que l’homme meure pour s’apercevoir qu’il était de chair et de sang. La créature, elle, est éternelle.

Sophia BRIGANTI

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.