Chères collègues,

Aussi longtemps que je me souviens ma mère me disait que j’allais être écrivaine. Je lui demandais pourquoi j’avais de petites mains, pourquoi j’avais une petite boule sur mon annulaire droit, pourquoi je tenais le stylo de manière inhabituelle? Elle me répondait toujours que c’était parce que j’allais être écrivaine.

Elle la passionnée de théatre, de Hand Ball, de musique Disco et de Abdelhalim Hafid, laissant sa belle ville méditerranéenne chaude pour migrer vers un Paris froid et solitaire. Elle deviendra le nerf de la société francaise éduquant ses enfants et accompagnant ses vieux délaissés dans leurs vieux jours, m’a toujours encourager a poursuivre mes passions. J’ai pendant longtemp cru en moi sans faille, jusque ce que la faille apparaisse et s’impose. Ma confiance en mes talents n’a pas été fragilisé facilement. J’ai eu tout à tour de bons professeurs et des professeurs qui ne voyait en moi rien de cela. Mes notes de francais n’ont jamais atteint la moyenne. Pourtant j’étais parmis les 3 premieres de la classe dans toute les autres matières. Je me suis donc focalisé sur ce qui me paraissait plus simple: les sciences. Pas besoin de trop écrire en science, suit la logique et tu trouveras le résultats. Personne dans le corps enseignant ne s’est posé de question comment je pouvais écrire avec difficulté si j’excellait dans toutes les autres matières. Toutes ces années d’éducation et de passion pour l’apprentissage et personne ne m’a prise en main. Personne ne m’a prise au sérieux lorsque j’énonçais mes rêves. J’ai d’ailleurs appris aujourd’hui que personne ne me prendra en main. …










About

Soraya Hosni

Dreamer, Anthropologist, Entrepreneur & Mother.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store