Jour 3 — Juste-Injustice

Oui, j’ai mis un titre aujourd’hui. J’en fait le test, peut être que ça guidera mon écriture, peut-être pas. Peut-être aborderais-je le sujet de façon à convenir au titre peut-être pas, je verrais si avoir un titre m’enferme ou pas et j’adapterais les 2 prochains jours en fonction.

Je réfléchit souvent sur ce qu’est la justice vraiment. Lorsqu’on (je) pense à la justice, je m’imagine le symbole de la statue d’une dame tenant une balance. Une femme obsedée par le fait d’équilibrer tout ce qui l’entoure. Je me demande parfois si ce désir qui à mon sens est un concept humain, n’est pas toujours cohérent. Je pense que ce concept est humain dans le sens ou il existe deja dans la nature une forme d’injustice (pour notre vision humaine). Le lion est assez haut dans la chaine alimentaire, il ne craint pas vraiment d’être pourchassé par un prédateur plus gros. (Bien sur il ne vit pas sans danger). Or que la gazelle elle vit sa vie à fuir son prédateur et dans la crainte de mourir. Ne voyons nous pas deja la une forme d’injustice ? Je ne vais pas évoquer ici le karma et la réincarnation mais juste dans son état brut pour moi il existe une forme “d’injustice”.

L’être humain ou plutôt l’être humain vivant dans la societé d’aujourd’hui aime prendre la justice pour argument d’authorité. Et c’est souvent ce qui créer ce sentiment d’injustice. On nous conditionne à vouloir une justice, on associe souvent la justice au bien opposé au mal et à l’injustice. Bien sur ce sont surtout des répères mentaux (ou oreiller mentaux) qui servent à faire à nous donner une attitude de base à adopter pour vivre dans une societé civilisé. Mais comme tout concept humain il existe des failles. La justice (au sens légal du terme) parfois punit car la justice n’est forcément en train d’essayer de créer un monde meilleur. La justice suit juste son ambition d’équilibrer. Je n’emet pas forcément envers elle. Je me dis juste qu’en faire un argument pur d’authorité absolue n’est pas forcément la meilleure façon de penser si on veut s’affranchir du dictat de notre éducation. Il faut (on peut choisir de) se demander si la justice apporte une harmonie pour soi et la plupart des personnes autour de nous. Encore une fois préférer le bonheur et la beauté du monde à la juste n’est guère plus détaché que vouloir la juste. Mais j’ose quand même penser que l’être humain préfère vivre une vie heureuse qu’une vie juste.

A demain

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.