8 raisons pour lesquelles la passion déserte l’entreprise

L’entreprise est un système fragile.

Ancrée fortement dans un monde où l’argent domine, elle n’en reste pas moins faite d’hommes et de femmes, qui ont des aspirations personnelles, des attentes plus ou moins fortes et surtout des motivations, des moteurs et freins différents.
Et il suffit que l’entreprise n’apporte pas satisfaction à certains de ses membres pour que la mécanique s’enroue et que la passion déserte l’entreprise…
Quand passion et entreprise ne font plus bon ménage… quelles sont les raisons de ce désamour ?

Raison 1 : La non-qualité
A mon sens, même si ce n’est pas un des facteurs majeurs de démotivation… A long terme, la non-qualité des produits que l’on propose, de son environnement de travail, de ses collègues nuit gravement à la motivation des salariés… Rien n’est pire pour un individu investi et qui aime le travail bien fait, de s’apercevoir que le niveau d’exigence de la majorité est bien en-deçà du sien… Cette impression de médiocrité est particulièrement ravageuse sur le long terme !

Raison 2 : La présence de silos
dont on parle si souvent en ce moment et qui contraint la communication et crée des cloisonnements ! Lorsque chacun fait ses tâches sans avoir conscience de l’apport de son travail dans la participation collective, l’entreprise perd en efficacité… C’est pour cela qu’aujourd’hui la transversalité des processuscomme la co-création deviennent des mots et notions à la mode car elles permettent à chacun de se focaliser sur la chaîne de valeur complète de l’entreprise et de comprendre les tenants et aboutissants de ses actions.

Raison 3 : L’immobilisme ou l’absence d’innovation
Rien de pire qu’une entreprise et des individus qui restent dans leur petit monde étriqué, sans avoir la curiosité de s’intéresser à d’autres cultures, s’ouvrir à de nouvelles méthodes, changer leur quotidien en faisant un pas de côté !
La créativité a souvent été critiquée. Or, c’est aujourd’hui une nécessité que de ré-introduire la créativité au cœur des processus de l’entreprise. La créativité est le fondement même de l’innovation ! Dans le contexte dans lequel nous vivons, mortes sont les entreprises qui ne s’intéresseront pas de près à la transformation qui s’opère actuellement : la transformation digitale ! De tous temps, les espèces qui ont survécu sont des espèces qui ont SU s’adapter… La théorie de Darwin s’applique aussi aux entreprises !

Raison 4 : Le management… ou l’apprentissage du leadership !
Oui, il fallait bien y arriver ! Le management a aussi sa part de responsabilité dans la démotivation de ses salariés. Comme un capitaine à la barre de son navire, le management donne le cap, la direction et la vision… Lorsque les salariés ne se sentent pas embarqués dans une même aventure, chacun avance de son côté… Aujourd’hui, les managers doivent devenir des leaders qui donnent à leurs équipes, à leurs talents, les moyens de cultiver leurs connaissances tout au long de leur vie professionnelle, de se dépasser, de donner le meilleur d’eux-mêmes ! De leaders et managers inspirants vient l’envie de bien faire et d’être encore plus impliqué !

Raison 5 : La déresponsabilisation
Qui n’a jamais connu une entreprise où les salariés ne se sentaient pas réellement responsables des actes qu’ils réalisaient, sous couvert d’ordres donnés par la hiérarchie ? Bien que souvent imparfaite, la hiérarchie a aussi bon dos parfois…
La responsabilité en tant qu’individu est le fondement même de ce qu’est l’Homme. C’est elle qui fait avancer les gens vers plus de conscience de leurs actes, conscience d’eux-mêmes… En déresponsabilisant les individus, l’entreprise crée un monde où les salariés perdent leur identité propre et deviennent des “moutons” !

Raison 6 : L’absence de projets fédérateurs
Tout comme l’immobilisme ou l’absence de management fort, l’absence de projets fédérateurs crée une perte de motivation et donc de passion.
Je vais ne parler que pour moi, mais je sais que lorsque les objectifs de l’entreprise ne sont pas clairs ou que les décisions changent au jour le jour, je suis incapable de m’y retrouver et que ma motivation chute en flèche ! Rien n’est pire pour moi que de me retrouver dans une situation où on change d’avis comme de chemise… Un cap, de la cohérence et de la bonne humeur, SVP !

Raison 7 : L’absence de reconnaissance
On atteint les sommets de la pyramide de Maslow… malheureusement souvent difficilement couverts dans le monde du travail !
Etre reconnu par ses pairs, par son chef, par sa Direction pour son apport, pour sa contribution professionnelle et personnelle, pour ce que nous sommes… est une attente fondamentale de tout un chacun !
Sans la reconnaissance, pas de motivation et une perte de repères certaine et une remise en cause, souvent, pour les individus… Que fais-je si mal pour ne pas recevoir les compliments de ma hiérarchie, l’augmentation de salaire prévue ? Quelle est donc ma valeur véritable ?

Raison 8 : La perte de sens et de valeurs
Chaque individu porte en lui des valeurs et met un sens à sa vie qui lui est propre. Dans ma philosophie, le travail a une vraie valeur. Il n’est pas alimentaire. Il est source d’épanouissement personnel. Il est un lieu de rencontres, il est d’une richesse incroyable. Il représente l’accomplissement de ce que je fais et de ce que je suis !
Dans cette philosophie, il m’est difficile de m’épanouir dans un environnement qui ne porte pas ces mêmes valeurs, où mes collègues n’ont pas le même goût et les mêmes attentes, où l’entreprise ne me laisse pas m’exprimer telle que je suis.
Parce qu’exprimer ce que nous sommes est la seule manière de pouvoir être BIEN dans une organisation et ce, quelle qu’elle soit, familiale, sociale, professionnelle !

De même, le contexte géopolitique, économique et écologique dans lequel nous vivons, nous oblige à revoir notre système de valeurs : transformation digitale, attentats de Paris, attentats aux 4 coins du monde, réchauffement climatique -COP21, …
Rien ne sera jamais plus comme avant… et personnellement, je m’interroge sur le sens que je souhaite donner à ma vie dans ce monde en plein bouleversement…

Au final toutes ces raisons créent un climat de démotivation…qui fait que petit-à-petit, la passion déserte l’entreprise…

Néanmoins des pistes et concepts pour la remettre sur pied existent et nous sommes déjà en plein dedans : les nouveaux outils collaboratifs qui germent un peu partout, l’open-innovation, l’entreprise libérée (même si elle est loin de résoudre tous les problèmes, certaines idées sont bonnes à prendre), l’accès à la formation tout au long de la vie grâce aux MOOCs et bien évidemment, l’esprit start-up”que toutes les grandes entreprises envient par leur dynamisme, les valeurs qu’elles véhiculent et l’état d’esprit de leurs salariés ! La suite à venir !