Bienheureux ceux qui pleurent car ils seront consolés (Mt 5.4)

C’est l’inscription que l’on peut voir à l’entrée du Cimetière du Bois-de-Vaux, lorsque l’on déboule de la Vallée de la Jeunesse pour arriver sur la route de Chavannes. C’est un des mes trajets courants ces temps, et je ne peux bien entendu m’empêcher de lire cette inscription, un peu mécaniquement.

Elle m’irrite, d’abord. Ah, la religion qui rassure, le croyance dans le surnaturel qui nous permet de faire l’économie d’accepter l’absurdité du monde! La religion qui évite d’être trop triste, parce que les gens ne meurent pas vraiment, enfin si ils meurent, mais ils sont là-haut, et nous attendent!

Une lecture bien superficielle, bien entendu, parce que je n’y réfléchis pas, je suis sur mon vélo, je vais à la physio, je la lis du coin de l’oeil.

Et il y a quelques semaines, je l’ai lu autrement, ce verset. Ou plus précisément: il m’est apparu autrement.

Pleurer, non pas pour qu’on vienne nous consoler, mais parce que c’est l’acte de pleurer qui console.

Trois regards se croisent dans cette apparition.

Celui d’André Comte-Sponville, premièrement, “athée fidèle”, qui sans croire en Dieu va vouloir sauvegarder les vérités profondes contenues dans la religion (et la révélation) chrétienne. (Il faut vraiment que je relise L’esprit de l’athéisme.) Un peu comme Stephen Batchelor avec le bouddhisme.

Celui de Michaël Fossel, deuxièmement, dont je dois toujours lire le livre Le temps de la consolation.

Et enfin, celui de mon “vieux psy”, qui m’avait ouvert les yeux sur un mécanisme fondamental du deuil: c’est à travers les larmes que vient l’acceptation. Les larmes sont la mesure de notre attachement, et notre tristesse est notre réaction à la réalité de l’absence, la reconnaissance de notre douleur, et par là même, le chemin vers son apaisement.

Bienheureux ceux qui pleurent car ils seront consolés. (Mt 4.5)

N’ayez pas peur de vos larmes, elles sont là pour vous aider, si vous voulez bien les laisser faire.


Originally published at Climb to the Stars.