Ne m’en voulez pas si en ce moment je ne souris pas. Je n’ai juste plus la force de rire ou même encore de parler. Je dois vous avouer que je ne vais pas bien et que ce mal-être est en train de me bouffer. Vous savez, c’est un peu le foutoir dans ma tête. Comme une vague de sentiments venue me hanter de la tête aux pieds. J’ai compris certaines choses, vous savez. J’ai compris que je ne serai jamais comme toutes ces personnes qui m’entourent et que même en m’obstinant, je ne pourrai jamais être comme eux. J’ai ce sentiment de décalage avec le monde et cette impression d’être incomprise. Certains diront que ce n’est que l’adolescence mais au fond, c’est bien plus que ça. J’ai le cœur vide et la tête pleine prête à exploser. Je voudrais pouvoir me fracasser le crâne contre un mur pour stopper toutes ces voix dans ma tête. Je voudrais pouvoir mettre des mots sur tout ça, vous faire part de mon ressenti, mais y’a rien qui sort.

S’il vous plait, dîtes moi que c’est normal et que je m’en sortirai. Je vous en supplie, dîtes moi que ce n’est qu’une mauvaise passe et que ça finira par passer.

Parce que je ne vois pas l’intérêt de vivre dans un monde où on ne se sent pas à sa place. Si c’est pour finir seule toute ma vie, je ne vois pas pourquoi à l’heure d’aujourd’hui je suis encore présente.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated invisible’s story.