La France a une grande gueule

La France a une grande gueule. Elle ose critiquer les élections outre-atlantiques quand les siennes sont catastrophiques.

C’est d’ailleurs en voyant ces élections que je me conforte dans mon rôle d’abstentionniste. Dans un système où ma voix n’est pas écoutée quel est l’intérêt de participer ?

Et pourtant, dimanche, je vais sans doute aller voter.

La France, donneuse de leçon, oublie de plus en plus son « liberté, égalité, fraternité ». Trois mots créés pour rassembler mais qui divisent aujourd’hui. En 1789, des français ont fait Paris-Versailles à pied avec des sabots en bois pour couper des têtes. Nous avons des baskets, des scooters et des pass navigo et pourtant nous ne bougeons pas le petit doigt.

Parfois, je suis résigné, avec tristesse et espoir, à penser que, peut être, la seule façon de détruire le FN c’est de le mettre au pouvoir.

Si seulement les racistes votaient pour le FN, Marine aurait fait 4% au premier tour et aurait rembourser sa campagne jusqu’au dernier franc.

Le problème c’est que le FN est devenu un parti comme les autres pour les 17% restants. Et là c’est flippant.

Le FN grignote encore plus de voix à chaque élection. Alors si on peut gratter encore 5 ans sans eux, faut pas hésiter.

Car ce qui me fait flipper, avant même les penseurs xénophobes et populistes qui polluent les faibles esprits, c’est surtout le fait que les dirigeants du FN sont bêtes !

Quand on voit une candidate capable de présenter des Fake news en plein débat télévisé on a le droit d’avoir peur que le gorafi remplace le journal officiel.

Pour moi l’abstention a toujours été ma façon de dire stop à ce système. Un système, voulu par De Gaulle, qui ne fonctionne plus.

Et tous les candidats devraient être d’accord puisqu’ils sont TOUS gaullistes.

Que ce soit un gaullisme socialiste, républicain ou souverainiste, ils se disent tous descendants d’un homme …du passé. Voilà un exemple typique des problèmes profonds qui gangrènent notre société. Parce que n’oublions pas qu’avant de construire notre avenir nous construisons aussi notre passé.

C’est pour cela que, dimanche, je vais sans doute voter pour le rasoir triple lame Macron. Un bijou de produit marketing. Un produit qui a envahi toutes les maisons des français en moins d’un an.

Mais, aujourd’hui, quand un produit ne marche plus on le jète.

Alors ce rasoir a vraiment intérêt à raser dans le sens du poil sans aucune coupure.

Parce que je ne suis pas un castor et que j’en ai vraiment marre de faire barrage.

Accrochez vous. 
Bon Week-end.