Vivre de sa passion : Acteur ou spectateur ?

Article source : http://creer-gagner.com/vivre-de-sa-passion

Lorsque j’étais salarié, il m’est souvent arrivé de penser à ce que je pourrais faire si j’avais le choix. Plutôt que de passer mon temps à réaliser des tâches peu intéressantes, je pourrais vivre de ma passion et en faire un métier. Ceux qui se sont lancés, en créant leur entreprise ou en trouvant un job qui correspond à leurs passions, y ont gagné en motivation, énergie, volonté et fierté.
Vous aussi, vous avez envie de mettre votre passion au centre de votre vie ?

Depuis qu’il a 12 ans, Philippe Blandin est passionné de jeux vidéos. Il a commencé avec ce qu’on considérerait aujourd’hui comme des pièces de musée — et aujourd’hui il vit de sa passion. Après un passage dans l’industrie pharmaceutique, il a décidé de changer de métier. Il a ouvert une boutique et a réussit à réunir une communauté de passionnés. Evidemment, en tant qu’entrepreneur, il a plus de problèmes à régler, il gagne moins bien sa vie, mais il passe son temps non pas à travailler mais à s’amuser et à vivre de sa passion. Il la partage et aujourd’hui c’est un homme épanoui. Il en est surpris tous les jours et ça marche !

Peu de salariés sautent le pas et choisissent de se jeter à fond dans leurs rêves. D’ailleurs, selon une étude de Visa sur un échantillon de 2.000 personnes, 18% des Français déclarent qu’ils aimeraient bien travailler dans le domaine qui les passionne et en vivre, mais seulement 6% tentent l’aventure.

Mais je comprends tellement cette crainte. Je l’évoque régulièrement. Nous avons tous des contraintes financières qui nous exposeraient à un risque en cas d’échec. Il faut aussi recueillir l’approbation et le soutien de ses proches — et cette crainte peut être partagée. C’est donc difficile, mais il est possible de tester cette démarche sans prendre de risques.
Je vois tellement de personnes raisonnables, trop même, qui se sentent programmées pour continuer à subir leur situation. Il reste beaucoup de freins. Tout est une question de faire lever le blocage mental, ne serait-se que pour imaginer un changement. Y penser et l’envisager est déjà une victoire en soi. Mais les lignes semblent bouger car 41 % des entrepreneurs de moins de 35 ans mettent leur passion au centre de leurs motivations.

VIVRE DE SA PASSION A TOUT ÂGE

Par expérience, une personne sera bien plus impliquée, créative, efficace lorsqu’elle travaille sur un sujet qui la passionne. C’est du bon sens ! Travailler avec passion permet de de pas compter son temps, de ne pas avoir l’impression de travailler, c’est s’approprier le projet et se pencher sur les détails.

La passion libère les processus mentaux et, par conséquent, vous rend plus performant. Elle libère aussi votre potentiel car vous êtes capable de faire plus et mieux sans puiser dans des efforts pour se motiver. Vous dépensez moins d’énergie, au contraire, vous mener et emmener les autres dans ce qui vous passionne.

LA PASSION,
C’EST AIMER FAIRE ET BIEN FAIRE

Vivre de sa passion vous rend fier. Cela sert et renforce l’estime de soi. C’est un levier incroyable pour faire des choses que vous ne feriez pas sans passion. Je connais une personne, Olivier Roland, qui vit de sa passion. Aujourd’hui il voyage, écrit, partage et ne vit plus les contraintes d’avant, au pire il les choisi. Et pourtant, il a connu les échecs et les incertitudes, mais sa passion l’a poussé à persévérer, à y croire sur la durée. Il était convaincu et clairvoyant sur là où il voulait aller. Et aujourd’hui son quotidien lui permet de vivre de sa passion.

Lorsque vous lisez ceci, vous vous dites sûrement que ce sont encore de belles paroles et qu’il est trop tard maintenant. Non ! Sachez que l’âge n’a pas grand chose à voir avec la passion. Si vous vous dites que vous n’avez pas de passions, il est aussi possible de travailler sur cela et de les révéler. Il existe bien des méthodes.

En ce qui me concerne, c’est après 40 ans que j’ai pu vraiment organiser ma vie autour de mes passions et j’en vis aujourd’hui. J’ai même pris la décision de commencer une thèse de Doctorat alors que je n’avais aucune nécessité de le faire, juste une envie d’approfondir une thématique, un sujet, une question. Vivre de sa passion, c’est un peu mettre de côté les devoirs et obligations du salarié modèle pour penser un peu à soi. Ce n’est pas être égoïste, car la passion se partage et peut servir le plus grand nombre.

En fait et paradoxalement, plus on avance dans l’âge, plus on se libère de contraintes mentales pour prendre conscience de ce qui est important pour soi. C’est en général à ce moment que la passion surgit ou resurgit, avec beaucoup d’intensité. Vous avez remarqué que c’est souvent vers la quarantaine que certains vivent une reconversion ou une crise d’adolescence avec des conséquences personnelles parfois profondes, je pense au divorce par exemple. Mais mettre cette énergie libérée au service d’une création de valeur va vous amener à construire d’une façon complètement positive et pour vivre de sa passion.

VIVRE DE SA PASSION AVEC SON JOB ?

Je sais que tout le monde ne devient pas entrepreneur et que certains trouvent leur compte dans leur emploi. Je ne prône pas l’entrepreneuriat comme la seule voie menant à l’épanouissement personnel. Chacun peut trouver un job qui soit au centre de sa passion… mais c’est rare. Alors pour tout ceux qui se disent ne pas se sentir capable de changer mais en même temps avoir la volonté de bouger les curseurs vers sa passion pour en vivre, comment faire ?

Et si vous pouviez introduire des ingrédients de votre passion dans votre job tout en restant dans l’intérêt de l’entreprise ? Evidemment, j’écris pour ceux qui ont une certaine latitude pour le faire. C’est sûr qu’un chauffeur de bus passionné par la géologie, pour lui les possibilités seront limitées. Je caricature, mais cela pour dire qu’il faut une flexibilité et une agilité dans ce que vous faites pour amener votre job vers votre passion.

Si la possibilité se présente, vous pouvez être force de proposition pour vivre de votre passion dans votre entreprise avec vos collègues. Vous pouvez proposer par exemple, un nouveau process, une nouvelle organisation, un nouveau service. Mettez-vous en mode intrapreneurship ! Si vous continuez à remplir votre mission et qu’à côté, pour servir les intérêts du collectif de l’entreprise, de sa rentabilité, de son développement, vous pouvez proposer de mener la réflexion. Vous pouvez amener une idée et proposer de la mettre en place pour la tester.

Vous avez toujours la possibilité d’introduire dans le quotidien professionnel de vos journées, de petites tâches en rapport avec votre passion. Ainsi vous vous donnez une respiration professionnelle intéressante et motivante. Vous pouvez construire petit à petit le fait de vivre de sa passion mais dans une entreprise, avec des collègues, dans le cadre de votre mission. Amener et développer une passion au sein de votre entreprise est un véritable tremplin, car vous amenez une valeur venant de vous-même dans un collectif. Si ce que vous apportez est accepté et plébiscité, alors vous en sortirez grandi. Vous pourrez ainsi approfondir le sujet de votre passion, vous former, former les autres ou au moins partager de l’information.
Le risque est de voir cette partie annexe prendre une part de plus en plus importante au détriment de votre mission principale. Dans ce cas vous approchez d’une zone de danger.

VIVRE DE SA PASSION, OUI MAIS…

Pour vivre de sa passion, il ne faut pas seulement être passionné. Cela s’accompagne d’actions comme la nécessité d’aménager son emploi du temps, acquérir l’adhésion de ses proches, se former, se perfectionner. Être autodidacte peut présenter des atouts, mais ce n’est souvent pas suffisant. La légende selon laquelle un « Self made man » a plus de chances de réussir qu’un diplômé d’école de commerce, est une affirmation aléatoire qu’il faut certainement nuancer.

De plus il faut savoir, qu’avant d’organiser sa vie uniquement autour de sa passion, il faut passer par des étapes moins passionnantes : la gestion, la comptabilité, l’administratif, le développement commercial… et d’autres tâches incontournables qui peuvent vous sembler rédhibitoires. Pour autant, vous devrez digérer ces contraintes pour mieux consolider votre projet. Faire cela, c’est mettre toutes ses chances de son côté pour vivre de sa passion.

Cela oblige aussi à travailler sur plusieurs à la fois en trouvant un équilibre de vie personnel et professionnel. Je vous assure que cette aventure est … passionnante !

Et vous, êtes-vous prêt à vivre de votre passion ?

Franck BRUNET
A propos de l’auteur :
Entrepreneur depuis 2008 et passionné de Web et de E-Business, Franck BRUNET conseille les entreprises sur leur stratégie business et leur mise en oeuvre en France et à l’international (www.strago.fr). 
Il a également fondé un site d’information sur l’entrepreneuriat :
www.creer-gagner.com