Tout savoir pour acheter une imprimante 3D

La technologie, plus connue sous son nom anglais de ‘FusedDepositionModeling’ (FDM), a été développée par S. Scott Crump à la fin des années 80 . Ce brevet est tombé dans le domaine publique en 2010.

L’impression 3D et toujours lié à un modèle 3D. On commence par la conception de l’objet à partir d’un logiciel de CAO (CATIA, SolidWorks, pour ne citer que cela) ou des logiciel plus orienté design comme Rhino, blender…

Le fichier 3D obtenu, le plus souvent au format .STL, est découpé en plusieurs couches via un logiciel dénommé “slicer” . Le logiciel génére une fichier texte appelé Gcode, qui est un format universel qui peut être lue par toutes les imprimante 3d.

L’impression 3D démarre par la mise à température de la machine (autour de 200°C), nécessaire pour la fusion de la matière. Une fois la machine chauffée, un fil de matière, de l’ordre de 0.4millimètre de diamètre, est alors extrudé sur une plateforme à travers une buse se déplaçant sur 3 axes, x, y et z. La plateforme descend d’un niveau à chaque nouvelle couche appliquée, jusqu’à impression de l’objet.

Cette technologie est compatible avec un large choix de polymères thermoplastiques comme le PLA qui est issu de l’amidon ou le PETG. Ces thermoplastiques peuvent être chargé avec des particules de de carbone pour améliorer leurs propriété. En plus, il est aussi possible d’imprimer avec des filaments de bois et de pierre (LayWood et LayBrick respectivement), et du céramique et des matières alimentaires en faisant des adaptations au niveau de la tête d’extrusion. En conséquence, le dépôt de matière fondue est utilisé dans de nombreux domaines: l’aérospatiale, l’automobile, l’architecture, le médical, la décoration, l’art et la cuisine, autant pour le prototypage rapide que pour la fabrication de pièces fonctionnelles.

Quelle imprimante 3D acheter ?

Avec l’essor ces dernières années de l’impression 3D ,des marques Françaises sont apparues. Il est souvent intéressant d’acheter une imprimante 3D Française, car d’une part cela fait tourner l’économie (Cocorico !!) et surtout il y a un réel suivi, ce qui n’est pas toujours le cas sur les machines d’importation.
 Privilégiez des imprimante 3D autonome, et qui puisse communiqué avec une smartphone, et le nec plus ultra, équipée d’une caméra, cela vous permettra d’avoir toujours un œil sur votre imprimante 3D. En un mot préféré l’imprimante 3D Made in France

Acheter imprimante 3D mais où?

Vous pouvez passer soit par des revendeurs, qui seront à même de vous prodiguer des conseils ou directement sur le site de fabricants. Il faut savoir que maintenant que tout matériel est garant 2 ans, donc méfiez-vous des extensions de garantie payantes.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.