Rencontre avec La Felicità

Toujours plus grand, toujours plus fou et toujours plus innovant : le groupe Big Mamma ouvre enfin les portes de son très attendu La Felicità, un restaurant aux dimensions hors norme qui occupe l’une des nefs de la Halle Freyssinet dans le 13e arrondissement.

On ne présente plus le groupe Big Mamma et ses nombreux restaurants aux couleurs de l’Italie, aux concepts fédérateurs, et aux produits en import direct de la Péninsule, qui fleurissent depuis quelques années aux quatre coins de Paris. Fondé en 2015 par Victor Lugger et Tigrane Seydoux, le groupe compte désormais une 7ème enseigne après East Mamma (11e), Ober Mamma (11e), Mamma Primi (14e), Biglove Caffè (3e), Pizzeria Popolare (2e) et Pink Mamma (9e).

Cette fois-ci les squadra Big Mamma ont vu (très) grand et posent leurs valises et leurs fourneaux dans l’enceinte de Station F, le plus grand incubateur de startup du monde niché à proximité de la Bibliothèque François Mitterrand : 4500m2 répartis en 1000 places assises, autour de 5 cuisines, 1 boulangerie(rien que ça !) et deux bars.

A l’extérieur, des terrasses s’étalent le long du bâtiment et s’organisent autour de deux espaces de cuisine : un imposant four à pizzas au dôme cuivré (la Pizzeria) ainsi qu’un stand à grillades de 8 mètres dédié autant aux amoureux des bonnes viandes que de légumes grillés à la plancha (le Grande Griglia, qui proposera également des plats de viandes traditionnels). Les deux exhalent des odeurs boisées qui mettent l’eau à la bouche et nous retiendraient, si la curiosité de découvrir le nouveau temple de la cuisine italienne ne nous engageait pas à pousser les portes de La Felicità.

La surprise est de taille dans ce bâtiment-cathédrale, marqué par la présence de deux rames de train qui ont été conservées en clin d’œil à l’histoire de la Halle Freyssinet (ancien centre de tri ferroviaire bâti dans les années 1920). Autour, ce sont des cuisines disséminées ici et là (chacune mettant à l’honneur une spécialité), des arbres et décorations végétales, des ciels de loupiottes et un bar garni de bouteilles de spiritueux : Big Mamma joue avec ses codes habituels qu’elle reprend par touche, mais a su jouer des proportions du lieu pour proposer une décoration hors norme, encore jamais vue à Paris.

Mais qu’est-ce qu’on y mange ?

Classique chez Big Mamma, on retrouve à la Trattoria des assiettes gourmandes d’anti pasti et des spécialités de pâtes. Mais soucieuses de se renouveler, les équipes y cuisinent également des plats du jour all’italiana, de la saltimbocca au risotto en passant par les trippa alla romana e pecorino !

La Panificio sera l’occasion de déguster salades gourmandes, focaccia et panini garnis des meilleurs produits italiens. Pour cette première visite, nous avons craqué pour la salade caprese burrata (tomates à l’ancienne, cœur de burrata fondant et (sexy) pesto de basilic) tout en fraîcheur, accompagnée d’une focaccia parmiggiana (aubergines confites, tomates datterino, parmesan et basilic frais). Les produits bruts sont mis en valeur en tout simplicité, leur qualité et leur fraîcheur les dispensant de tout artifice. On pourra y conclure la dégustation par une sélection de desserts, clafoutis, baba au rhum ou une incroyable tarte au citron (avec sa couche de meringue ❤ ).

Focaccia parmiggiana
Caprese burrata
Tarte au citron

Une belle nouveauté est la présence du Burger au cheval, qui met à l’honneur des cheeseburgers de la pure tradition de Chicago. Une seule recette à la carte mais il est possible d’y ajouter quelques suppléments, notamment un œuf à cheval (qui donne son nom à ce stand, pas de viande chevaline ici !). Un burger de bonne facture, simple et efficace, qui devrait ravir les amateurs de ce classique de la street-food avec son pain brioché et sa viande juteuse.

Burger au cheval

Nous ne résistons plus à retourner à l’extérieur pour goûter la salsiccia gremolata, une saucisse de porc maison au fenouil, citron et piment, que nous accompagnons de tranches de chou-fleur légèrement grillées et parsemées d’un mélange d’herbe évoquant un taboulé libanais revisité.

Salsiccia gremolata

Enfin nous terminons notre visite à la caffetteria et sa sélection gourmande de cafés, viennoiseries et jus frais pour des pauses à toute heure du jour et de la nuit : des espaces cosy aux banquettes confortables, sous des pergolas végétales, invitent à chiller et se laisser aller à quelques plaisirs coupables comme des cookies, croissants à la pistache ou pains aux noisettes.

Il faudra y retourner encore et encore pour y traquer les saveurs cachées, y goûter les cocktails italiens acidulés (il était un peu tôt pour un bon negroni) et nous approprier ce lieu immense. Projet fou et innovant, Big Mamma l’a conçu comme un lieu de vie, de bonne bouffe et de détente, qui accueillera concerts et événement et n’échappera pas aux brunches dominicaux.

Décidément, Big Mamma sait y faire et parvient toujours à surprendre, repoussant chaque fois les limites tant dans les concepts et les lieux (on apprécie toujours autant la verrière ou le Speakeasy de Pink Mamma) qu’en cuisine.

Adresse : 55 boulevard Vincent Auriol — 75013 Paris
Métro: BNF
www.streetyfood.fr
Instagram : https://www.instagram.com/streetyfood/
Auteur : Alexis — StreetyFood
Photographe : Mohammad — StreetyFood