Le recul de la culture orale en entreprise

La bonne vielle réunion vit-elle ses dernières heures ? Maintenant que les outils issus de la génération Facebook et Twitter entrent en entreprise, l’écrit-parlé apparu avec le SMS et le chat impose de nouvelles formes de collaboration et de management.

Tout a commencé avec le mail qui est une réunion écrite qui ne dit pas son nom. Victime de son succès le mail est très vite devenu chronophage occupant ⅓ du temps de travail des cadres. Il a ajouté de la communication à la communication, la réunion continuant d’accaparer un autre ⅓ du temps de travail.

Des entreprises, avec Slack en figure de proue, ont perçu le sens de l’histoire et ont proposé des plates-formes centralisées avec des systèmes de messageries instantanées plus fluides que le mail et plus transparentes.

Nous avons fondé Cowd animés par cette conviction que l’essentiel du travail serait désormais produit par écrit de manière centralisée. Ce ne sont pas que les fichiers qui seront partagés, ils seront suivis de réunions écrites, de co-édition de documents et de décision collectives dans un unique espace de travail. Tout le processus d’exécution d’une tâche, de résolution de problèmes et de prise de décision réunis dans une seule fenêtre.

Cette centralisation de A à Z apporte des bénéfices clefs qui augmentent la capacité de travail et les résultats :
- un espace unique de production depuis lequel toutes les actions sont opérées
- des réunions écrites dans le continuum de son travail pour toutes les phases de consultation et de décision
- le suivi centralisé de sa progression dans le travail pour plus d’engagement et de transparence

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.