Je, les mots , les couleurs, les maux, les douleurs

Ni gris ni vert comme à Ostende ou bleu à l’âme des maudits blues du Mississipi, blue devils, idées noires ou bluette. Pas fleur bleue !

Blouse indigo de mes bleus d’écoliers, bleu de chauffe, cresson bleu, bleu horizon, ligne bleue des Vosges.

Drapeau blanc ! De grâce !

Aliceblue des merveilles, paleturquoise et azurine.

Sang Cyan du cyanosé empoisonné. Sang bleu, sang d’encre, ancre mouillée des nations flottantes de Chateaubriand, étendard étoilé de ce continent au vaste regard, Europe !

Glauque de la mangrove des Everglades, des paluds, de l’Eau-de-Robec, vert-de-gris des bronzes, toujours verts comme ce galant béarnais au panache blanc, sensualité des vertugadins, volée de bois vert, de cols-verts ou bleu canard ? Esclave noir du pâle coton, mort dans son lit vert où la lumière pleut.

Rouge pivoine de ma timidité, de mes colères, rose pourpre du Caire du rire aux larmes, carmine cochenille, bloody Margot de Saint Barthélémy, ruisseaux de sang, Bloody Sunday ou Bloody Mary de mes nuits blanches.

Pantalon garance du fantassin, son unique culotte avait un large trou. Il a deux trous rouges au côté droit. C’est ballot.

Pourtant, la Terre est bleue comme une orange, Eluard, les mots ne mentent pas, Armstrong l’a vérifié, si haut !

Mais que ce soleil est noir ! J’entends le glas sonner. Soleil noir de ma mélancolie, de mon luth constellé, Desdichado tirant les élastiques de mes souliers blessés, un pied près de mon coeur.

Rappelle-toi Barbara. Ecoute Arthur. Souviens-toi de Nerval…. Attends ! Je sais des histoires.

Non… ne pleure pas… !

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.