La métaphore de l’ange de la mort

Ô ange de la mort, faites que le seigneur du royaume des morts, laisse le passage à l’âme, lorsqu’il sera en route pour le sommeil éternel.

Il n’existe qu’une seul façon de faire le deuil : absorber l’esprit du mort afin de s’enrichir de ce que chez cette personne on estimait vraiment.

Que l’au-delà soit un objectif ou pas, accompagner les mourants est une nécessité qui implique la présence d’un proche pour le guider vers l’au-delà.

Ce qui est important pour le sujet en train de mourir, c’est le contenu de ses visions et les croyances qu’il y attache. Ce n’est pas parce que un être est en fin de vie , malade ou dans le coma qu’il ne perçoit pas.

De nouveau , nous sommes citoyen du cosmos. Ni vraiment ici, ni ailleurs. Sans limite, nous sommes le tout dans le tout, nous sommes l’axe dans le monde, nous sommes l’univers.

L’angoisse de la mort nous empêche de mourir. L’expérience de mort imminente est une preuve de survie à la mort physique. En plein feu de l’action, un soldat peut ne pas avoir peur de mourir et ne pas souffrir.

Face à un risque de danger, d’accident mortel ou de mort imminente, évanouissez-vous et/ou échappez- vous dans un autre monde.

Le souvenir de certains de nos rêves nous laisse entrevoir que l’imaginaire peut être très efficace. Le rêve de nuit est une ouverture sur un monde parallèle. Les ancêtres et les déités y sont présents. C’est pour cela que dans les temps anciens et dans certaines cultures, on accompagne les morts en leur décrivant leur entrée et leur chemin dans l’au — delà.

Ce sont les dernières pensées qui comptent. À elles seules, elles peuvent racheter toute une vie. La mort est légitime parce qu’elle ouvre la voie à une condition supérieur. La mort — renaissance est un passage obligé pour accéder à une nouvelle connaissance.

Comme c’est beau! Comme c’est beau! et dire que le chat qui joue, ici et maintenant a fait tout ça. Il avait oublié.

Dans notre monde, bien mourir, c’est mourir à son aise. Certaines âmes ne ressuscitent pas ou ont une renaissance mineur, parce que elles n’ont pas été accompagné.

La mort achève une destination morale. Lorsque le maximum d’intensités vibratoire psychique du corps est atteint, l’âme se tourne vers soi, délaissant les vanités, elle s’élève vers l’autre dimension de ce monde. C’est le monde des âmes.

Tout voyage commence par un exil et s’achève par un rapatriement. Les âmes ont donc une horreur naturelle à l’égard de leur mort et un amour de leur immortalité. Quitter ce monde est donc un événement, une libération, un orgasme cosmique.

L’ “ange” de la mort annonce à chacun que le temps est venu pour l’âme de retourner à son véritable monde. Il se saisit de l’esprit et l’entraîne dans son chemin de mort. L’ “ange” de la mort qui vous a en charge s’occupera entièrement de vous. Il est comme votre sage — femme. Votre tombe est votre berceau.

La voix silencieuse des morts réclame aux vivants de l’attention parce que quelque chose subsiste de l’homme vivant qui est mort. Le corps est enseveli, dans la tombe et toutes les habitudes vicieuses ou honnêtes que l’âme avait acquises sont ensevelies. Le mort voit dans un miroir , ses plaisirs ou ses peines, les rôles qu’il a joué dans ce monde. L’âme voit des scènes inhumaines ou célestes, interprétées et subies par le corps enseveli. L’âme souffre ou jouit.

La situation de l’homme dans la tombe est un avant-goût de ce que sera sa situation lors de sa transition et par conséquent de sa renaissance finale ou mineure. La perception de l’homme qui vient de mourir est semblable à celle du dormeur qui rêve.

Si le cœur de l’âme était large et vaste, sa tombe lui semblera spacieuse. Si le cœur était serré comme un bloc, la tombe sera un cauchemar réalisé.

Maintenant, que vous savez, ce que est la mort et que une vibration vous prendra en charge de l’autre côté ... La vie sur terre, un cauchemar concrétisé ou un rêve? à votre choix !

— — — themonsterp — — —