Obnubilés que nous sommes par la guerre du covid19, il y a d’autres guerres qui continues…

Les fièvres virales actuelles ne révèlent que nos propres turpitudes.


Vaccinations pour le bien… De qui?

Image for post
Image for post
Photo by Tobias Rehbein on Unsplash

Il était une fois une anecdote célèbre qui déclencha une guerre!

En 1898, les Etats-Unis affrontent l’Espagne à propos de Cuba. La tension est à son comble… Les patrons de presse Joseph Pulitzer et William Randolph Hearst envoient à La Havane un journaliste et un photographe. Les deux compères arrivent sur place, la ville est calme, le Cuba libre coule à flot et l’ennui gagne…

Ils envoyèrent donc un télégramme à leurs patrons :

«Rien à signaler — Tout est calme — Il n’y aura pas de guerre — Voudrais rentrer.»

La réponse de Hearst fut :

«Vous prie de…


En analyse des risques, le covid-19 est un cas classique de « cygne noir ».

Image for post
Image for post

L’avenir nous dira s’il faudra déplacer le curseur vers la droite.

Au milieu d’une période d’incertitudes politiques, de guerres commerciales, arrive ce virus qu’aucune nation n’avait prévu. Elles savaient toutes, les scénarios étaient sur la table… mais rien ! Aucune action, aucune décision.

Par exemple, le Professeur Philippe Sansonetti dans sa conférence au collège de France, vous explique clairement la situation. Un virus, très contagieux et vraisemblablement relativement peu mortel, mais qui attaque particulièrement les poumons et le coeur avec une détresse respiratoire aigüe. Il se diffuse à partir de la Chine qui fait le boulot à la chinoise, donc…


Le 26 avril 1986, Tchernobyl en Ukraine à la frontière de la Biélorussie. Les premiers hélicoptères survolent la catastrophe. A 300 mètres de la centrale, la radioactivité atteignait 1’800 röntgens par heure. Les pilotes avaient des malaises en plein vol.

Image for post
Image for post
Photo by Arrigo Lupori on Unsplash

Pour limiter la contamination des poussières radioactives, les hélicoptères arrosaient les décombres d’un mélange liquide coagulant appelé bourda. Les liquidateurs roulaient alors le bitume formé pour l’enterrer.

Les aparatchiks de l’URSS découvrent brutalement le risque nucléaire. Les centrales soviétiques étaient tellement sûrs que les routes d’accès ont été barré avec des panneaux « danger chimique », les liquidateurs qui ont mis en place les panneaux, portés des tenues de protection chimique. Les tenues et les panneaux n’existaient pas…

L’URSS trop fière, refusera l’aide internationale. Elle désignera volontaire entre 600’000 et 800’000 « robots biologiques » pour liquider la catastrophe.

Les…


« Comment il fabrique son histoire avec ses guerres digitales et ses mythes »

Traduction d’un article du Washington Post, repris intégralement ici :

http://strategicstudyindia.blogspot.com/2020/02/five-myths-about-cyberwar.html

la version originale est ici :

https://www.washingtonpost.com/outlook/five-myths/five-myths-about-cyberwar/2020/02/20/54d89458-5289-11ea-b119-4faabac6674f_story.html

Image for post
Image for post
Photo by Debora Bacheschi on Unsplash

L’inculpation par les États-Unis de quatre pirates informatiques chinois dans la brèche massive d’Equifax, les récentes révélations du Washington Post sur les moyens de cryptage de la CIA, le désir du président Trump de réécrire les conclusions du Russiagate et les inquiétudes tourbillonnantes concernant la cybersécurité de Huawei sont autant de facteurs qui ont remis la cyberguerre dans le lexique national. C’est un sujet alimenté par des décennies…


Image for post
Image for post
Photo by Chris Yang on Unsplash

Commençons par un exemple pour essayer de comprendre cette surveillance insidieuse. En utilisant l’application développée par Exodus privacy pour téléphone androïd. Nous ne parlerons pas ici d’appli Ios mais les principes sont identiques.

Nous commencerons donc par le téléchargement d’un podcast d’une radio, nous vous présentons ici quelques radios francophone et les résultats des tracking auxquels vous consentez quand vous utilisez téléchargez l’application.


L’actualité du moment dans la guerre technologique sino-américaine atteint un point de bascule. En effet, qui gagnera le juteux marché de l’implantation de la 5G en Europe ?

Pour maintenir leur souveraineté historique sur la maîtrise des données, les Etas-Unis se livrent à une guerre où tous les coups sont permis.

L’Europe réfléchit… tergiverse… quelques effets d’annonce sur l’implantation de la 5G en France, en Allemagne, en Suisse.

On hésite dans les milieux autorisés, mais rassurez-vous ! Vous n’y êtes pas, comme disait Coluche…

Malheureusement pour les ambitions du tweet-président Trump, la technologie US de la 5G n’est pas prête.


« Le T.C.Hu.D. à condition qu’il soit bio ! »

L’injonction actuelle de consommer bio est-elle une simple mode ? Tous les labels bio se valent-ils ? Est-ce une norme occidentale pour rassurer le consommateur qui ne prend plus le temps de lire les étiquettes des produits qu’il achète? Ou peut-être faut-il consommer bio pour appartenir à la plèbe ?

L’industrie du doute a tellement bien fait son travail d’influence qu’il est rassurant aujourd’hui de consommer un produit « vert » sans se poser la question de la construction de la norme. …


Quelques chiffres pour fixer le cadre et savoir de quoi on parle :

  • L’économie des drogues représenterait un marché de 400–500 milliards de dollars par an.
  • De 172 à 250 millions de personnes auraient consommé des drogues illicites en 2007. Les « consommateurs problématiques » seraient 18 à 38 millions dans le monde.
  • Chaque année, 200'000 décès seraient liés à la consommation de drogues illicites. (contre 5 millions de morts pour le tabac et 2.5 millions pour l’alcool). La consommation de faux médicaments cause 800'000 morts par an selon l’OMS.
Image for post
Image for post
Photo by Mikail Duran on Unsplash

Dans cet article, il ne sera jamais fait l’apologie de…


La provocation de l’humanitaire

Au moment où éclate le scandale Weinstein, un autre apparaît, les « Paradise papers », ils présentent les preuves de la vaste fraude fiscale organisée par la chanteuse Shakira et le chanteur de U2, Bono. Les 2 artistes toujours prompt à donner des leçons d’humanités.

Nous parlons pourtant dans les deux cas de crimes et de délits graves et pourtant les deux scandales n’ont pas atteint le même summum de provocation. Il faut un temps pour chaque chose. Il y aurait donc des limites à la provocation ? Une provocation à la mode et une autre sans intérêt ? …

Alain Marie

Out of the box thinker… Readerholic…Blogger commando

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store