The Miracle Morning : apprendre à se réveiller différemment.

par Thomas Blondel

Avant tout, bienvenue.

Sachez que je suis content mais également un peu stressé de savoir que vous êtes en train de lire cet article. Je préfère être totalement transparent, c’est la première fois que j’écris sur le web. J’implore donc votre indulgence quant à la forme du texte. Vous serez très certainement confrontés à des constructions bancales, à des erreurs syntaxiques et bien sûr à de belles fautes d’orthographe :)

Bon, pour bien faire les choses je vais me présenter très rapidement :
je m’appelle donc Thomas, j’ai 25 ans et je suis web designer.

Le 25 août dernier, j’ai eu comme un petit déclic.

Je vous l’accorde c’est un peu bateau comme phrase, mais en même temps c’est la simple réalité. Et si je me suis décidé à écrire ce texte, c’est pour vous raconter le pourquoi du comment concernant ce déclic. Ma vie a en effet changé de manière tout à fait imprévisible et je trouvais l’idée de partager mon histoire intéressante. Donc allons-y !

Mon trio magique.

Si je débute dans l’écriture, c’est également le cas pour la lecture. Les seuls livres que j’ai pu lire étaient ceux que l’on nous imposait au collège (un bien mauvais souvenir) et depuis ce temps, et à part deux ou trois bouquins sur le design, je n’ai jamais vraiment eu l’envie de lire quoique ce soit.

Mais depuis le début ma vie professionnelle, en mai 2014, mon avis sur la lecture a progressivement changé.

J’ai tout d’abord fait la découverte de Feedly, puis de Pocket et finalement de Medium. C’est grâce à ce trio magique que je me suis mis à lire chaque jour toutes sortes de sujets : actualité, style de vie, jeux vidéo, design, etc.

Bon, je dois vous avouer que pour moi la lecture reste une activité un peu laborieuse. Pour vous donner un ordre d’idée, je peux facilement doubler le temps de lecture indiqué sur les articles Medium…

Au final peu importe, je pense que le plaisir de lire ne réside pas dans l’action elle-même mais bien dans ce qu’on retire des histoires et des expériences qui nous sont partagées.
https://instagram.com/p/8k0pi6jXbP/

Le 25 août 2015, je suis tombé sur “Pourquoi je me lève à 5h30 tous les matins” de Laura Mabille. Si vous n’avez pas lu cet article, il fait référence au bouquin “The Miracle Morning” d’Hal Elrod. Brièvement, le concept de la matinée miracle est de se réveiller à 05h30 pour effectuer six activités et ainsi débuter la journée de la meilleure des manières : en forme.

Laura Mabille raconte donc son avant/après l’expérience de la matinée miracle. Ce qui m’a donné le déclic ce n’est pas la perspective de me lever tous les jours à 05h30… Oh ça non. C’est plutôt le constat, dans lequel je me suis parfaitement retrouvé, qu’elle fait sur ses réveils tardifs :

“Ça vous est déjà arrivé de vous réveiller et d’avoir l’impression d’être complètement à côté de la plaque ? Vous ouvrez les yeux. Et vous vous prenez une sorte de grande claque mentale en pleine figure : vous pensez directement à tout ce que vous devez faire + combien vous êtes à la bourre + tous les impératifs à respecter. Résultat, vous vous réveillez chaque matin en ayant envie de rester au fond du lit.”

Le tour du cadran.

Pour que vous compreniez bien à quel point je suis prêt à changer le déroulement de mes matinées, je vais vous en dire un peu plus sur quel genre de dormeur je suis.

  • Bébé, j’ai très rapidement fait mes nuits à tel point que ma mère devait me réveiller pour me nourrir ou pour me balader.
  • Lorsque j’étais petit, mes grands-parents venaient toujours avec nous en vacances pour permettre à ma mère de profiter. Ils attendaient tout simplement que je me réveille (vers 11h00 généralement).
  • Adolescent, je n’allais jamais en colonie car me lever à 09h00 pendant les vacances était un concept… qui devait rester un concept !
  • Étudiant, lorsque je sortais le week-end et que je rentrais tôt le matin, il n’était pas rare que je me lève vers 15h00 (mon record étant 18h00).
D’où cette phrase que ma mère me disait (très) régulièrement : “Tu as encore fait le tour du cadran !”.

En fait, depuis aussi longtemps que je me souvienne je me suis toujours réveillé tard. J’ai pris cette fâcheuse habitude de calculer l’heure exacte à laquelle je dois me lever pour avoir tout juste le temps de me préparer et de faire la route. En revanche, je suis assez fier de pouvoir dire que je ne suis pas connu pour être une personne qui arrive en retard.

Bon arriver à l’heure c’est bien, mais dans quel état…

La grande claque mentale.

Cet été, j’ai eu tendance à repousser chaque jour un peu plus mon réveil. Le problème est que, ayant un sommeil particulièrement lourd, il m’arrivait de ne pas entendre la sonnerie de mon téléphone et donc de me prendre la fameuse “grande claque mentale en pleine figure”.

Pour parler chiffres, je commence le boulot à 9h00 et il me faut vingt bonnes minutes pour rejoindre l’agence. D’ordinaire mon réveil est réglé pour 8h00 donc, si tout se passe bien, j’ai 30 minutes devant moi pour me préparer, ce qui est déjà relativement serré.

Sauf que lorsque j’ai une “panne de réveil”, j’ouvre les yeux à l’heure où je dois partir et là… c’est l’apocalypse !

Je suis donc un bon dormeur et je me considère comme quelqu’un qui n’est pas du tout du matin. Mais il était vraiment temps que cette lutte matinale et surtout quotidienne cesse. Devoir se jeter de l’eau froide sur le visage pour décoller ses yeux, avaler son petit-déjeuner sur le pouce, courir jusqu’au métro pour arriver au boulot en sueur, stressé et mal réveillé n’est pas une vie enviable.

https://instagram.com/p/2YLVOwjXd8/

Le miracle du matin.

J’ai donc acheté le livre “The Miracle Morning” d’Hal Elrod et plus je lisais de pages, plus je me reconnaissais dedans, plus j’avais envie de changer mon horrible routine du réveil.

J’ai sauté le pas une semaine après mon retour de vacances. J’ai commencé par me lever 30 minutes plus tôt, c’est-à-dire à 7h30 au lieu de 8h00 et autant vous dire que c’était déjà un exploit. L’expérience a vraiment été positive. Je n’ai absolument pas lutté pour sortir du lit et j’ai enfin pu prendre mon temps : apprécier mon petit-déjeuner, me préparer tranquillement, marcher normalement et arriver au boulot les idées claires.

C’est une nouvelle sensation TRÈS agréable.

Du coup, la semaine suivante, j’ai encore avancé mon réveil de 30 minutes, puis encore 30 minutes la semaine d’après et ainsi de suite. Actuellement je me lève chaque jour entre 6h00 et 6h20 en forme, de bonne humeur et prêt à attaquer une nouvelle journée.

Le week-end, je ne mets pas d’alarme mais pour autant je ne me réveille pas à 12h00, comme cela m’arrivait régulièrement avant. J’ouvre les yeux plutôt vers 09h00, en forme et content de pouvoir profiter d’une journée entière.

Je vous rassure, je ne me lève pas à 6h00 du matin juste pour avoir plus de temps pour me préparer. Une matinée miracle est constituée de sixactivités qu’Hal Elrod appelle les SAVERS.

S.A.V.E.R.S. = Silence, Affirmations, Visualization, Exercise, Reading & Scribing.

Je ne pratique pas encore toutes ces activités chaque matin, j’ai un peu de mal avec les affirmations et la visualisation (je reviendrais sur ces deux activités dans un prochain article). Il faut que je travaille un peu dessus en amont. Je me concentre donc pour le moment sur la méditation, l’exercice, la lecture et l’écriture.

La méditation est pour moi une révélation ! J’avais quelques préjugés sur cette pratique mais au final il s’avère que ça me procure une sensation de bien-être indescriptible. Pour l’exercice, je commence doucement le yoga grâce à la chaîne Youtube d’Adriene Mishler. C’est pas facile mais j’ai toujours été attiré par cette discipline alors je m’accroche.

Et s’il me reste encore du temps, soit je lis les articles que j’ai bookmarkés sur Medium et sur Pocket, soit j’avance sur des projets perso comme la rédaction de cet article par exemple.

Je peux vous assurer qu’au petit matin, après une séance de méditation et de yoga, votre productivité est à son apogée !

Une belle étape.

Nous sommes mi-octobre lorsque j’écris ce passage, cela fait donc un peu plus d’un mois que j’ai adopté la philosophie de la matinée miracle.

Bilan : je ne me suis jamais senti aussi bien dès le matin.

Dans son livre, Hal Elrod précise qu’il faut environ unmois pour intégrer véritablement une nouvelle habitude à son quotidien. Je pense donc avoir passé (fièrement) une étape importante dans ma vie !

J’en ai enfin fini avec les galères du réveil. Désormais mes matins riment avec vitalité et productivité.


Pour conclure.

Je conclus ainsi mon premier article. Merci à vous d’avoir pris un peu de votre temps pour lire cette petite histoire. J’espère ne pas avoir fait trop de mal à notre chère langue française.

On dit qu’écrire est une bonne thérapie. Ce fut effectivement un réel plaisir d’écrire ces lignes, même si ça n’a pas forcément été simple. J’espère également que ce texte vous aura apporté ne serait-ce qu’un tout petit quelque chose, ou pourquoi pas carrément un déclic…

N’hésitez pas à me faire part de vos remarques, de vos questions ou même de votre expérience sur le sujet. Je vous répondrai avec joie !

À bientôt,
Thomas

___________________________________________________________

En bonus voici quelques liens utiles :