Les nombreux mystères de Ask LLC et Moïse Katumbi

Par Brian Smith

Alors que Moïse Katumbi poursuit sa campagne de relations publiques à travers l’Amérique pour tenter de discréditer des élections menées dans les règles en République démocratique du Congo, un mystère intriguant a émergé : qui se cache derrière Ask LLC, l’obscure société immatriculée au Delaware, qui dépense des centaines de milliers de dollars pour aider Katumbi à faire du lobbying auprès des législateurs américains et des médias ?

Katumbi est un ancien gouverneur de l’État du Katanga, dans l’est de la RDC, qui a fui le pays plutôt que de faire face aux accusations d’avoir vendu une maison dont il n’était pas propriétaire. Il a été condamné par contumace à trois ans de prison. Plutôt que d’interjeter appel, il s’est enfui vers l’Europe, une base d’où il a agité le peuple congolais pour créer des troubles civils afin de préparer son retour. Ses années en tant que gouverneur de l’État du Congo riche en minéraux l’ont rendu spectaculairement riche. Il a été aidé par son frère, Raphaël Soriano, un marchand d’armes réputé qui, selon des documents judiciaires britanniques, a été pris avec Carine, l’épouse de Katumbi, dans un stratagème destiner à escroquer la nation de la Zambie de plus de 20 millions de dollars.

Mais le plus intéressant de tout cela, c’est peut-être Ask, LLC, contrôlée par Daniel Piraino, pilote de Delta Air Lines. Ask est immatriculée au département d’Etat américain en tant qu’agent étranger représentant Katumbi et, d’après les documents du département d’Etat, elle a dépensé au moins 180 000 dollars pour recruter le cabinet d’avocats Akin Gump afin qu’il fasse pression sur les législateurs au nom de Katumbi. Qu’est-ce que cette société mystérieuse a à gagner ?

Selon son propre site Web, une des sociétés de Ask, Amazing Grains, LLC, a obtenu de la Province du Katanga les droits de développer une ferme de 160 000 acres… où Moïse Katumbi a régné dans le passé en tant que gouverneur. Rien n’indique quel montant ASK paie pour l’accès à cet énorme superficie de terre arable. Rien n’indique si des progrès ont été réalisés ou qui y investit de l’argent.

Mais il se peut que les liens entre ASK LLC de Piraino et Moïse Katumbi soient plus étroits que cela. À ce jour, aucun journaliste n’a demandé à Moïse Katumbi de clarifier sa relation avec ASK, LLC, Daniel Piraino et diverses entreprises de ASK, qui comprend également une prétendue entreprise de fret lourd qui expédie des machines chaque semaine vers, vous l’aurez deviné, Lubumbashi, la capitale de la province du Katanga. Et le propriétaire de cette société, le pilote de ligne de Delta Air Lines, dépense des centaines de milliers de dollars pour faire pression sur les représentants élus afin de favoriser Moïse Katumbi ici aux Etats-Unis, à ses propres frais.

Plus curieusement, une des autres entreprises de Daniel Piraino a conclu une convention de fiducie pour gérer un jet privé appartenant à Carine, l’épouse de Katumbi, qui fait partie de la fraude relative aux armes de Raphaël Soriano en cours d’exécution en Zambie. Cette entente a permis à l’avion de 8 millions de dollars d’être réimmatriculé aux États-Unis en tant que N2SA et de chercher une assurance ici. Piraino a obtenu cette assurance, et par la suite, le jet s’est écrasé le 12 février 2012, tuant Augustin Ktumba Mwanke, un ancien gouverneur du Katanga (le même État où Katumbi était gouverneur), . Ktumba était un très proche allié du Président Joseph Kabila de la RDC.

L’assureur a poursuivi les sociétés de Piraino (Lima Delta) et de Katumbi (Socikat) pour déclaration inexacte et frauduleuse et a gagné, annulant la police d’assurance. Ce qui est déjà grave, mais les grandes questions restent sans réponses.

Comment Piraino, le pilote de Delta Air Lines contrôle-t-il plusieurs sociétés très importantes, notamment le développement d’une énorme étendue de terrain en RDC, tout en continuant à piloter pour une compagnie aérienne ? Pourquoi Piraino finance-t-il une campagne de lobbying coûteuse pour Moïse Katumbi, un fugitif recherché par la justice dans son pays d’origine ? Comment Piraino est-il arrivé à contrôler la gestion d’un jet appartenant à une société contrôlée par la famille Katumbi qui a tué un des proches du Président Joseph Kabila, l’obstacle de Katumbi à son accession au pouvoir ?

Quand Moïse Katumbi cessera-t-il de mentir au sujet de ses raisons de créer des troubles dans la République démocratique du Congo ? L’heure de la vérité n’est-elle pas arrivée ?