Moïse Katumbi et les fortunes illicites de sa famille

Par Brian Smith

Moïse Katumbi est un personnage controversé de la politique congolaise. Pour certains, il est un patriote qui encourage ses partisans à critiquer et à défier le gouvernement. Pour d’autres, comme le suggèrent des rapports récents dans les médias, il est un opportuniste assoiffé de pouvoir, à la recherche de richesse et d’influence dans son Congo natal et au-delà.

On croit depuis longtemps que le but ultime de Katumbi est de sortir de l’exil, où il est resté après avoir été reconnu coupable de malversations financières en 2016, pour rentrer au Congo et se porter candidat à la présidence du pays. Il ne semble pas être très discret sur ces ambitions — il a été repéré dans des capitales étrangères, voyageant autour du monde pour redorer ses lettres de créance et accroissant sa présence sur les médias sociaux pour tester les messages politiques et critiquer le gouvernement actuel.

Alors qu’il présente une image de confiance et d’intégrité lors de ses visites à l’étranger et dans les médias, un retour plus profond sur son passé révèle une image beaucoup plus complexe. Si l’on veut juger une personne par son entourage, comme le dit un vieil adage, Katumbi commence à ressembler à tous les autres politiciens africains qu’il prétend détester.

Les plus proches confidents de Katumbi sont son épouse, Carine Katumbi, qui porte également le nom de Betti, et son frère, Raphaël Soriano, également connu sous le nom de Katobe Katoto. Il n’est pas surprenant qu’il recherche les conseils de ses proches et de sa famille — de nombreux dirigeants le font. Ce qui est surprenant, c’est l’activité douteuse à laquelle ces deux personnages se livrent, alors que non seulement, M. Katumbi en a connaissance, mais en plus qu’il les encourage et les soutient. Alors que Katumbi prépare son retour au pouvoir, son épouse et son frère continuent de se positionner comme les bénéficiaires financiers de ses ambitions politiques passées et présentes.

Soriano a fait une grande partie de sa fortune dans l’industrie minière, la fourniture d’aliments et de matériel pour l’exploitation minière Gécamines, le plus grand site d’exploitation minière en République démocratique du Congo. Le gouvernement congolais a une influence énorme sur la Gécamines et si Katumbi gagne la présidence, il aura une influence sans précédent sur le site. L’exploitation minière continuera d’être une entreprise familiale lucrative — lorsque Katumbi a été élu gouverneur de la province du Katanga riche en minéraux, il aurait cédé ses intérêts dans le secteur minier et les aurait mis au nom de son épouse.

Dans les années 1990, Raphaël Soriano a été embauché par le gouvernement de la Zambie pour représenter ses intérêts pendant la négociation d’un contrat d’armes et d’équipement de près de 100 millions de dollars qui comprenait des hélicoptères, des avions de chasse et leurs munitions. Un large pouvoir d’appréciation a été accordé à Soriano par le gouvernement zambien pour l’obtention du contrat et il s’est assuré des honoraires lucratifs comme intermédiaire. Des fonds ont été déposés sur un compte bancaire étranger sous le nom de Betti, l’épouse de Katumbi, afin d’être utilisés pour financer la transaction. Le paiement a été effectué mais les contreparties n’ont pas été livrées, les fonctionnaires zambiens se sont alors rendu compte que 20 millions de dollars avaient été détournés par Soriano et Betti Katumbi, desquels Moïse Katumbi a reçu plus de 100 000 dollars directement. Le procureur général de la Zambie a poursuivi l’épouse de Katumbi et son frère pour en obtenir la restitution, les accusant de blanchiment de 20 millions de dollars dans une affaire de faux contrat d’armes.

Soriano est également sur le point de gagner des milliards grâce à un contrat lucratif passé avec le gouvernement angolais, qui vient de lui accorder un contrat pour la construction de près de 600 000 habitations dans ce pays au cours des vingt prochaines années.

Alors que Katumbi envisage de retourner au Congo et de se porter candidat à la présidence, promettant des salaires supérieurs et un développement économique, ce sont sa femme et son frère qui pourraient en être les plus grands bénéficiaires.

Like what you read? Give Tyler King a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.