Protéger les enfants contre le paludisme au Nord du Cameroun

Photo: UNICEF/Beguel. Une jeune fille recevant le traitement préventif contre le paludisme

Lancée le 8 août dernier dans le Nord et l’Extrême-Nord du Cameroun, la campagne de chimio-prévention du paludisme saisonnier va permettre de protéger plus d’1,3 millions d’enfants contre le paludisme

La saison des pluies qui a commencé au Nord du Cameroun est une période cruciale dans la lutte contre le paludisme : 37% des malades hospitalisés durant cette période souffrent de cette maladie, dont plus de la moitié sont des enfants de moins de cinq ans. Près d’un enfant sur deux décède des suites du paludisme, ce qui fait de la lutte contre cette maladie une priorité nationale au Cameroun.

C’est afin de permettre aux populations de mieux se protéger contre le paludisme que le Ministère de la Santé Publique a lancé le 8 août dernier sa campagne annuelle de Chimio-prévention du Paludisme Saisonnier (CPS), dans deux régions où cette maladie est très présente : le Nord et l’Extrême Nord.

Cette campagne vise à distribuer gratuitement à plus d’1,3 millions d’enfants (862 000 dans l’Extrême Nord et 512 000 dans le Nord) de 3 à 59 mois un traitement prophylactique à base de comprimés, qui viennent en complément des activités de routine de prévention du paludisme, incluant notamment la distribution de moustiquaires aux communautés vulnérables.

Pendant la période de distribution qui aura lieu jusqu’en octobre dans 45 districts de santé, les agents de santé communautaire feront du porte-à-porte afin de s’assurer que tous les enfants ciblés, dont ceux vivant dans les communautés les plus reculées, reçoivent les comprimés.

Au cours de la cérémonie de lancement de cette campagne à Meskine, à 7km de la ville de Maroua, le Ministre de la santé publique a exhorté les acteurs impliqués dans la campagne à s’investir pour sa réussite puis a montré la voie en administrant le traitement à un enfant.

Des centaines de personnes ont assisté à la cérémonie, dont le Gouverneur de la Région de l’Extrême-nord, les autorités préfectorales et communales, les autorités traditionnelles et religieuses, les médias ainsi que des représentants du personnel de santé et des organisations internationales impliqués dans la lutte contre le paludisme au Cameroun.

Cette campagne est soutenue par des partenaires techniques et financiers tels que la Banque Islamique de Développement (BID), le Fonds Mondial et l’UNICEF, qui collaborent pour contribuer à l’amélioration de la santé et la survie des enfants. Le deuxième tour de distribution est prévu au mois de septembre 2016.

Par Salomon Marie Joseph Beguel, UNICEF Cameroon

Like what you read? Give UNICEF Cameroon a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.