Consommer, partager; FoodLab et nouvelles expériences spatiales

Les aspects du modernisme poussent de plus en plus les hommes à s’individualiser. Les notions de partage sont devenues étrangères aux sociétés humaines. Mais peu à peu, ces valeurs de partage, de communauté, et de collaboration reviennent dans les mœurs. C’est ainsi qu’est apparu le concept de cuisine collaborative ou foodlab.

Une cuisine collaborative ou foodlab est par définition un lieu de rencontre entre des professionnels de la gastronomie, des blogueurs, des amateurs de cuisine, des curieux et des gourmands. Des initiatives culinaires voient de plus en plus le jour, nous avons d’exemple de plateformes comme CooknMeet, Mon Voisin Cuisine ou encore VizEat. Des gens peuvent également organiser des évènements culinaires, des séances de formations autour d’un thème culinaire comme le “bio”, ou pour partager un savoir-faire traditionnel . Cet espace peut également être utilisé par des gens qui veulent tester de nouvelles recettes culinaires, bref c’est une sorte de laboratoire.

C’est un concept né en occident plus précisément aux USA et importé en Europe notamment en France. En Afrique il n’existe pas encore de foodlab et la question est de savoir si les africains pourront s’approprier ce genre d’espace. Est-ce-que cela rentre dans les aspects sociaux des africains ?

En Afrique, le partage est une des valeurs culturelles. Dans nos villages on ne cuisine pas pour soi, mais pour toute la concession, pour la communauté. Lors des évènements, des fêtes les gens se regroupent pour cuisiner et manger. Malgré le modernisme de nos villes, ils existent encore des pratiques telles que l’échange de mets entre voisins. Donc ces notions de partage étant ancré dans nos racines, il ne reste plus qu’à définir des espaces qui pourront répondre de façon moderne à cette idée.

Urbanattic et sa cuisine collaborative

Urbanattic est la première startup à lancer ce concept en Afrique particulièrement au Togo et pour le design de nos espaces nous sommes partis du vernaculaire au high-tech, ralliant le modernisme au passé, s’appuyant ainsi sur le concept qui a vu naître WoeLab. Ce concept soulève le fait qu’il existe une similarité entre l’esprit des fablab et celui de nos sociétés traditionnelles. Cela se traduit dans le design de nos locaux.

Notre cuisine collaborative est un espace de partage dédié à la rencontre,la découverte, à l’apprentissage et aux loisirs. Partant de cela, elle a une architecture particulière, centrée et basée sur du low high-tech. Une cuisine collaborative étant par essence un espace ouvert, notre cuisine est ouvert à la lumière grâce à une grande baie qui s’ouvre du côté ouest de notre lab.

L’espace situé dans le jardin qui est dédié à la restauration et aux locaux administratifs de notre startup Urbanattic, s’appuie totalement sur le vernaculaire car étant construite en coupole, elle nous rappelle les cases obus musgum sauf qu’ici la technique utilisée pour la construire est assez moderne.

Notre espace situé sur la terrasse de la cuisine est dédié quant à lui à la restauration, au partage et à la détente. Il peut être loué pour des évènements donc pour cela sa programmation est assez spécifique. Dans cet espace nous avons construit des paillotes. Le modernisme ici se traduit par la structure en acier de la paillote et l’aspect traditionnel est donné par la couverture en chaume.

Pour rester dans l’esprit des fablab nos mobiliers ont été fait en matière recyclé et recyclable : les palettes.

Les clôtures de nos jardins sont faites en palettes remplies de terres pour non seulement permettre la protection de nos espaces mais aussi permettre d’y faire pousser des légumes. Peinte en valeur dégradée de vert elles s’harmonisent avec les couleurs de nos plantes et les couleurs de notre startup.

Léopold Goutsop, Architecte, Ecole Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme-Lomé. Designer, équipe Urbanattic.