Recrutement collaboratif : une entreprise raconte

Altera, un cabinet de conseil a fait appel au recrutement collaboratif pour recruter un business developper. Le retour de Grégory THIBESSARD, P-DG, et Stéphanie MINEUR, DRH, sur ce recrutement pas comme les autres.

- Comment qualifieriez-vous le recrutement collaboratif ?

Grégory THIBESSARD : Impliquant
Stéphanie MINEUR : Pertinent, heureux voire joyeux

- Qu’est ce qui vous a plu dans cette expérience ?

Grégory : le temps et l’attention consacrés à la découverte de candidats sur une temporalité permettant d’avoir une meilleure appréhension de leur personnalité.
Stéphanie : la cohésion qui s’est faite immédiatement entre les candidats et l’entreprise. C’est déjà un process d’intégration au-delà d’un process de recrutement.

- Pourquoi vous avez choisi ce type de recrutement ?

Grégory : parce que le processus traditionnel ne donnait pas les résultats escomptés.
Stéphanie : Pour apprécier plus finement les soft skills qui sont prépondérants pour nos recrutements.

- Selon vous quelle est la valeur ajoutée ?

Grégory : la synchronicité du choix permet de s’accorder plus facilement avec nos intuitions.
Stéphanie : Une marque employeur forte, différenciée, collaborative. Un joli souvenir pour tous.

- Quel gain perçu du recrutement collaboratif en termes de temps/qualité/coût ?

Grégory : rapidité du processus, choix multiple, comparaison des candidats entre eux
Stéphanie : Très qualitatif. Un vrai gain de temps pour un résultat maximal.

- Si vous deviez le recommander à quelqu’un, que diriez-vous ?

Grégory : bien s’accorder en amont sur les critères de choix.
Stéphanie : FONCE !