Dictionnaire des idées reçues de l’innovation [FR]

En hommage à celui de Flaubert je publie mon “dictionnaire des idées reçues et des opinions chics” de l’innovation.

Le dictionnaire est plus qu’une collection de définitions décalées: il accueille des aphorismes, des clichés et des lieux communs. 
Son but ultime est la dérision du jargon et de ses utilisateurs.

Pour suivre toutes les mise à jour inscrivez vous sur la page FB.


A*

Agile. Tout le monde veut l’être. Si on s’intéresse à son contraire (lent, pédant et lourd) on comprend pourquoi.


B*

Business Plan. Document servant à justifier les revenus sur 10 ans d’une idée eue en 10 minutes. 
A la même valeur prédictive qu’un tirage au sort de tarots.
Souvent utilisé pour prouver à ses investisseurs ou son Comex de sa maitrise Excel.


C*

CO-. Préfixe pléonasme pour rajouter une connotation collaborative á des activités qui l’étaient déjà: on peut co-innover, co-designer, co-créer.

Dissimuler sous un vernis inclusif des décisions déjà prises:”on va les co-créer”.
Diluer la responsabilité d’un projet raté: “on l’a co-crée”.

Crowdfunding. Vente par catalogue.


D*

Design Thinking. Design en robe de soirée.
Plus simple à vendre au management: “ce n’est pas du Design (dessin),
c’est du Design Thinking”. Peu essayent de le coupler avec du Design Doing.

Dead-line (écrit avec Elise Nebout). Littéralement, la ligne morte. 
Sorte de ligne blanche au-delà de laquelle il n’y a plus de salut, où l’on est littéralement menacé… de mort. 
Rien de plus, rien de moins. Présentée comme inflexible elle est souvent la première victime de la planification: repoussée de plusieurs semaines voire condamnée à l’oubli.


E*

Écosystème. L’écosystème d’innovation. L’écosystème Startup.
Petit univers parallèle: il y a les acteurs de l’écosystème, les news de l’écosystème, les chiffres de l’écosystème. 
Il peut être local (l’écosystème parisien), national (l’écosystème parisien), technique (l’écosystème blockchain).

Impératif: Il faut se connecter á l’écosystème !

Hors de l’écosystème point de salut.

Exit. S’en sortir ou se faire sortir.


F*

Frugalité. Seule vertu de la pauvreté.


G*

Grand groupe. En parler comme d’un enfant perdu ou une espèce en voie de disparition.

GAFA. Menace pour la liberté, la privacy, le libre commerce, la planète et surtout l’Industrie Nationale. 
“Il faut les contrôler, les interdire. Je l’ai lu sur Facebook sur mon iPhone acheté en ligne.”

Devant des interlocuteurs incultes jouer à la devinette: “tu sais qui c’est les GAFA” ?

Pour avoir l’air branché parler du choc de titans entre les GAFA et les NATU.


H*

Hackathon. Sabbat geek.
En milieu Corporate est la version adulte d’une partie de Lego et remplace un séminaire d’entreprise.


I*

Innovation. Graal et impératif de l’entreprise moderne. Vite et de rupture s’il vous plaît.
En parler comme une nécessité mais sans oublier de rajouter “il faut pas innover pour innover”.

Idée. Fuir dès qu’on entend le mot.

Itérer. Refaire un tour.


K*

Kick off. Première d’une longue série de réunions.


L*

Learning expedition. Safari d’entreprise. S’encanailler avec des Startups.
Peut avoir les mêmes conséquences qu’un texto bourré: “On a fait une Learning Expedition à SF et on a généré des idées d’innovation disruptive”.

Lean. Avec des New Balance c’est du Lean. 
Avec des Stan Smith c’est du Design Thinking.

Lifetime value. Projection du profit venant de la relation de long terme avec un client.
Équivalent en agriculture de la production laitière totale d’une vache au long de sa vie.


M*

Management. Cause de tous les maux de l’entreprise. Dans sa variante “middle” peut être létal.

MVP (Minimum Viable Product). Un prototype qui a été en Californie.
Pas assez populaire pour mériter une traduction française qui pourrait être “PTR: Produit qui Tient la Route” ou “PFJ: Produit qui Fait le Job”.

Toujours donner l’exemple “Le MVP de la voiture est la trottinette”.

MOOC. Université pour sociopathes.
 Moins de 10% des inscrits les terminent”.


N*

Nice to have. S’oppose au Must Have. Créer une startup est un Must Have, générer des revenus est un Nice to Have.


O*

On track. Être aligné avec sa roadmap. 
Utiliser pour couper court. “Comment ça va?” “On est on track”.


P*

Pitch. 
Vie pro: une phrase pour convaincre un investisseur.
Vie perso: une phrase pour répondre à la question “tu fais quoi dans la vie?”.

Si panne d’idées faire recours à la formule: “J’ai créé X qui est le Z du Y”

X= Nom de la startup
Y= Secteur adressé par la startup
Z= au choix “Booking, Airbnb, Uber, Tesla, Facebook, Netflix”.


R*

Roadmap. Ne pas savoir où l’on va mais savoir comment y aller.
Remplace une vision. Dans l’absence d’une stratégie procurez-vous au moins une roadmap.

ROI. Le ROI est roi.
En parler beaucoup mais jamais le mesurer.


S*

Startup. Donner sa définition au choix avant d’ajouter au choix:

  • “Une startup n’est pas forcement une boîte tech”
  • “Aujourd’hui tout est une startup”
  • “Est-ce que Facebook est encore une startup ?”
  • “Il n’y a pas que les startups qui innovent”

“Mode startup”: un projet avec un budget, des objectifs et un agenda définis.

“Mode projet”: un projet sans budget, objectifs ou agenda définis.

Spinoff. Regret d’une potentielle startup devenue filiale.


T *

Time to market. Le réduire, l’accélérer. 
Ce n’est pas le projet qui compte mais le time to market. Tant qu’on va vite on peut mettre n’importe quoi sur le marché.

L’accompagner avec le “Time to Trash”: temps pour se rendre compte que le projet est pourri.


U*

Utilisateur. Un “Client” à qui on sait pas encore quoi vendre. Il faut écouter l’utilisateur, mais en même temps ne pas trop lui faire confiance.

Toujours rappeler: “Si Ford avait demandé à ses futurs utilisateurs ce qu’ils voulaient ils auraient dit des chevaux plus rapides”.

Pour soulager sa conscience faire des sondages. Monuments á l’Utilisateur Inconnu.


V*

VC (Venture Capitalist). Prononcer “Vissi”. 
Les Gertrude Stein de la Startup.
Rappeler qu’il n’y en a pas assez en France.


Z*

Zombie. Projet qu’on arrive pas à tuer. 
Pour l’identifier: calculer le ratio années d’existence / revenus générés.


Si vous souhaitez contribuer utilisez les commentaires ou contactez moi: claudio.v@numa.co

Je mettrai à jour le dictionnaire régulièrement. 
Pour suivre toutes les mise à jour inscrivez vous sur la page FB.

Merci à @salomebgt à qui je dois l’idée d’écrire ce dictionnaire.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.