Native Advertising : cessons de parler de contenu sponso. Parlons de contenu, tout court.
David M.
31

J’ai le point de vue de l’annonceur et c’est exactement ça. Le problème c’est que beaucoup de mal a déjà été fait vis à vis du Native Ad en France, et que du coup les marques sont frileuses. Or c’est un modèle interessant tant du point de vue éthique qu’économique à partir du moment où il est transparent et sincère. En effet, essayer de faire du subliminal ne mènera personne nulle part. Si le média-support prend ses lecteurs pour des tartufes, comme tu le notes, ce n’est rentable pour personne. Y’a aussi la pertinence qui rentre en jeu : par exemple, un article Native Ad propulsé par EDF sur les astuces à la con pour économiser de l’énergie, ça a son sens. Un contenu vidéo sur les plus belles plages de France, sponso par Cochonou en mode “feel good”, c’est du délire de pubard ou d’agence (et on sait tous à quel point c’est facile de tomber dans ce genre de délires avec le format Native Ads).

Bref, restons sérieux sans nous prendre au sérieux et tout ira mieux.