Retour d’expérience vraiment intéressant Vincent, merci.
Pierre Guilhou
11

Bonjour Pierre,

Je pense pour répondre à cette question qu’il faut savoir qu’à la base je suis quelqu’un d’assez solitaire même si j’ai besoin de voir des amis tous les 2/3 jours et souvent eu besoin de sortir pour “me défouler” par le passé. En fait ce changement a pas mal impacté ma vie sociale dans le sens où je sors très peu, et plus jamais pour évacuer des frustrations, ce qui finalement avec du recul était souvent le cas avant. De fait, quand je vois mes amis, désormais souvent en petit comité chez les uns ou les autres, j’ai la sensation d’avoir des relations et des discussions plus qualitatives car je suis mieux dans ma tête. Un peu la qualité au détriment de la quantité, en quelque sorte.

Je pense néanmoins que cette évolution de mon mode de sortie que j’ai observé est autant liée à moi qu’à mon changement de travail, et qu’elle colle avec les priorités financières et humaines que je me suis fixé, je ne pense pas qu’elle soit généralisable à tous les gens qui font une changement de boulot similaire.

Et aussi que c’est peut-être dans tous les cas une évolution cohérente avec la “trentaine” (j’ai 34 ans) pour faire une généralité.