Chapitre 2

Tout commence par une grande panne d’inspiration. Stylo sec, gorge sèche, pensées sèches. J’ai beau creuser, y a rien qui sort. Sol aride.

Et pourtant tout est si fertile. Me voilà qui devient père. Je coupe un cordon, et voilà qu’on me coupe celui qui me reliait aux pensées traversières.

Y a plus qu’un bonheur simple, naïf et chiant.

Je fais écouter mes premières maquettes et juste après on me répond : ouais cool ok et sinon comment va Pablo ?!

Sacré Pablo t’as de la chance que je t’aime.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated vincha’s story.