Marseille : Balade très gourmande sur la Côte Bleue

Le 18 mai, à bord d’une rame TER Régiolis, SNCF, cinq grands chefs cuisiniers et un artisan pâtissier marseillais vous embarquent pour un aller-retour gastronomique dans les calanques. A vos papilles.

Cela n’a rien d’une tocade. Plutôt d’un vœu. Christian Ernst, grand chef marseillais, patron du restaurant le Rowing Club qui surplombe l’entrée du Vieux Port face au MuCEM, rêvait de partir en goguettes dans l’univers ferroviaire. Mais pas pour un voyage classique. Pour cuisiner à bord d’un train sillonnant en bord de mer, avec d’autres grands chefs mettant les petits plats dans les grands. Le tout servi avec maîtres d’hôtel allant et venant dans la rame ferroviaire au service de voyageurs aux anges. Bref, une sorte de petit Orient Express dans les calanques marseillaises. Rien que ça !

A bord de la rame Régiolis, les cuisiniers découvrent leur future cuisine sur rail.

Avec ses amis de l’association Gourméditerranée, Christian Ernst est fin prêt a relever le défi. Et dans la voix du maître restaurateur, on devine la gourmandise et le plaisir du partage.

Cette belle initiative organisée dans le cadre de l’opération Vive le Train, n’est pas sans nous mettre l’eau à la bouche avant l’heure. C’est une rame TER Régiolis qui accueillera l’événement gastronomique le 18 mai. Un aller-retour sur la Côte Bleue, entre Marseille et Martigues. Bon nombre de mets à la carte, feront écho à l’histoire des lieux traversés par ce train gourmand : panisses et chichi fégi de l’Estaque, brousse du Rove, oursins, poissons, poulpes de Carry et Sausset, poutargue de Martigues… S’ajouteront aux incontournables, d’autres spécialités marseillaises dont les fameuses pâtisseries artisanales Ho Faon ! réalisées uniquement à base de produits végétaux.

Le voyage sur cette ligne magnifique qui surplombe la grande bleue sera aussi l’occasion d’alterner, entre deux dégustations, commentaires culinaires patrimonial et touristique.

« J’ai hâte d’y être » nous confie Christian Ernst ravi que la SNCF ait accepté cette belle aventure.

« A bord le 18 mai, nous serons cinq chefs et un pâtissier (*) avec la même envie : promouvoir les spécialités du terroir provençal. Nous accueillerons les voyageurs avec une double casquette de chef de gare et chefs cuisiniers. Lors du voyage nous servirons quatre dégustations salées à l’aller et deux sucrées au retour ».

En cuisine, ils seront quinze se partageant un espace restreint. Pas facile pour les chefs d’orchestre de la gastronomie. Mais le défi en vaut la chandelle. Et mystérieux, Christian Ernst assure :

« Il va se passer des trucs »

En attendant, l’organisation de cette rame gourmande est aussi un sacré défi pour les équipes SNCF. D’où la visite récente de certains chefs cuisiniers aux ateliers de maintenance de Guibal à Marseille. Visite qui leur a permis de visualiser concrètement leur futur espace de travail. Et une chose est sûre : concilier l’art de la table avec les consignes de sécurité ferroviaire n’est pas sans déplaire aux protagonistes, qu’ils soient cuisiniers ou cheminots.

Alors, vivement le 18 mai !

© France Berlioz, pour #ViveLeTrain

— — — —

Durant une semaine du 13 au 18 mai 2019 avec l’opération Vive Le Train, SNCF dévoile ses coulisses. Partout en France, sur plus de 150 sites, pour une opération ouverte au grand public, entre le “Comment ça marche ?” cher à Michel Chevalet et le “Vis ma Vie” de cheminot dans un train, une gare, un atelier, un chantier ou un bureau d’étude:
Pour vous inscrire rendez-vous sur: ViveLeTrain.sncf
Vive Le Train !

— — — —

(*) Chefs cuisiniers participant à l’opération : 
-
Michel Portos — restaurant Le Poulpe à Marseille.
-
Pierre Reboul — restaurant du château de la Pioline à Aix-en-Provence
-
José Orsini pour les navettes des Accoules

- Christian Ernst, chef du Rowing Club

- Jérôme Raffaelli et Keving Yau, pâtisserie Ho Faon !

Sur la photo :

A bord de la rame Régiolis, les cuisiniers découvrent leur future cuisine sur rail. Sur la photo de gauche à droite :

- Coline Faulquier, finaliste de top chef en 2016 qui ouvrira très bientôt son restaurant nommé “Signature” à Marseille.

- Christian Ernst — chef du Rowing club à Marseille

- Jérôme Raffaelli et Kevin Yau pâtissiers associés de la pâtisserie Ho Faon ! à Marseille. Des pâtisseries réalisées uniquement à base de produits végétaux, sans ingrédients d’origine animale.

-Philippe Zerah, responsable d’exploitation de l’établissement Dalloyau aux terrasses du Port, à Marseille.