Et si la magie était dans notre zone de confort ? La vraie.

Vous êtes dans votre zone de confort là ? Vraiment ?

Stressés, malades, dépités, en train de courir en permanence, avec des rêves que nous n’arrivons pas à prendre le temps de réaliser, …sommes nous aujourd’hui réellement en train de naviguer dans une zone de confort dont nous aurions du mal à sortir ? A moins d’être totalement masochiste, je ne crois pas.

Cela fait des années que j’entends cette injonction magique : “Sortez de votre zone de confort !” “la magie est à l’extérieur de votre zone de confort”.

L’image qui me vient systématiquement quand j’entends ces phrases c’est que la terre est plate et que si je vais trop loin dans la prise de risque, je vais tomber dans le vide. Et de me demander à quoi pourrait bien ressembler cette zone de risque (ou zone d’inconfort) quand ma soit disant “zone de confort” me maltraite autant !

Révision : notre naturel c’est d’être dans la joie

Nos émotions (peur, tristesse, ) sont autant de signaux nous indiquant que c’est le moment de passer à l’action pour retourner à notre état naturel qui serait… la joie (oui je sais, de nos jours cela peut faire bizarre de savoir que notre état naturel n’est ni le stress, ni la colère, ni l’urgence, ni la peur).

Et de laisser mes pensées arriver à l’idée que notre zone de confort serait en fait cet endroit où nous ressentirions de la joie. Et qu’une fois à cet endroit nous n’aurions plus aucun mal à partir en exploration — motivés que nous serions pour exercer, sans entrave, notre curiosité.

Je vous laisse imaginer ce que seraient nos vies, la société, les organisations, si nous étions dans cette zone de confort là ? (et je n’ai pas parlé de bonheur, j’ai juste parlé de joie).

Ceci est le lieu ou je suis légère, positive, pleine de projets et enthousiaste , et ou tout est fluide. Traduction libre ;)

Cheminez vers sa zone de confort ou faire des petits pas dans sa zone d’apprentissage (ou zone de risque)

Du coup la phrase “Soyez vous même, tous les autres sont déjà pris” — qui, elle non plus ne fait pas que du bien — prend un tout autre sens. 
“Etre moi-même” ne serait plus m’essouffler à chercher qui je dois être, comment, quand en me cognant aux murs d’une société malade.
“Etre moi-même” serait plutôt un cheminement vers ce qui me rend jouyeux/ses. Vers ce Soi que je dois (re)trouver.

La vie deviendrait donc une immense chasse au trésor.
Je ne sais pas vous, mais en bibliothèque rose j’étais “Clan des Sept” pour passer ensuite au “Club des 5” en bibliothèque verte. Je vous passe les Agatha Christie, Sherlock Holmes et Magnum.

Essayons pour voir 
- Sors de ta zone de confort !
- Sors de ta zone d’inconfort !
Vous préférez quoi ?

Après un gros détour pendant notre adolescence et une partie de notre vie d’adulte, un potentiel“Out” — burn, brown, bore ou des séances à répétition chez l’ostéo — nous pourrions renaître tel le Phoénix… 
Ça c’est du programme ! Et c’est à ça que le “out” sert. A dire stop à un mode de fonctionnement qui ne nous convient pas pour que nous en changions. Le “out” est un MESSAGE.

Du coup, sortir de notre zone d’inconfort viserait bien à rentrer dans une zone d’apprentissage qui nous mènerait vers une redéfinition de nous même et de cette zone dans laquelle nous évoluerions d’une manière fluide et ludique….

Qui nous sommes ne change jamais. Qui nous pensons être si. Proverbe jedi

Je ne sais pas vous, mais moi je trouve ce programme beaucoup, beaucoup, beaucoup plus enthousiasmant que l’autre. ;)

Avec la petite flamme — que dis-je le feu de joie — de la curiosité qui se rallume.

Ah et oui, dernière chose. Cette zone de confort n’est pas figée (manquerait plus que ça !). De fait, si c’est un état à partir duquel nous pouvons partir en exploration, alors ces explorations vont venir alimenter cet état, qui va se transformer. Et tout joyeux de nos découvertes, nous serions en capacité d‘accueillir ces transformations. Fluide.

Pour aller plus loin

=================

Pour recevoir des informations sur le programme “Freedom Expansion” pour les (a)typiques qui veulent retrouver du pouvoir d’agir et faire un pas vers la transformation abonnez-vous à la newsletter d’Okopod pour les curieux.ses et les optimistes.

Auteur : Véronique Teurlay, fondatrice d’Oktopod, Clarificatrice, consultante en créativité (résolution de problèmes et recherche d’opportunités) et en développement de posture créative et curiosité. 
Les quatre piliers d’Oktpod sont l’empowerment, ingéniosité, altruisme (raisonné) et authenticité