6 erreurs à éviter en tant que développeur freelance
Adrien Joly
793

En lisant l’article, il y a pas mal de points qui sont applicables pour tous développeurs & pas que freelance.

J’aime bien les deux parties : avant je faisais des forfaits, je voulais montrer mes compétences, les échanges servent à rien donc j’avance, et quand je livre ça match pas.

Puis après : rajoutons de la transparence, ça marche mieux. Ah mais sous la pression les priorités changent constamment. Là où je rejoins un peu moins : c’est bien au client de prioriser ce sur quoi on bosse.

S’il change constamment d’avis, c’est bien lui qui a un problème, en aucun cas au dev de prendre la responsabilité “d’arbitrer”. Pour moi cela montre un problème de maturité du client sur l’agilité. Mais là c’est bien le côté sprint qui montre ses limites : pour le client, ne rien changer pendant plusieurs jours ne peut pas être entendu quand lui même s’est engagé pour une date / périmètre (troll : reste plus que la qualité à sabrer). Le client s’est mis dans une situation où il ne peut pas tenir SES engagements qui dépendent directement de la bande passante du dev.

Bref, là où je veux en venir, c’est que c’est bien au client de définir les choses à faire, au dev de “L’AIDER” à découper pour que le client puisse changer d’avis le plus souvent possible, vu que le client changera d’avis dans la demi journée. Il s’agit bien de l’aider pour qu’il puisse devenir autonome plus tard. Plus les tâches sont petites, plus elles sortiront vite du flux.

J’aime beaucoup le courage qu’il faut pour dire maintenant mon travail c’est de faire que le code soit “sain et pérenne”.

Après, je pense que sous certaines pression, il y aura plus d’un client qui dira que la pérennité on s’en fout : soit on livre un truc et lui est payé, soit on livre pas, et le gars n’aura probablement pas les moyens de payer.

Les plombiers n’installent pas forcément un robinet précis au degré près pour une douche. C’est au client de définir le niveau de qualité qu’il attends, encore faut il qu’il ait l’éducation pour arbitrer, et là notre travail est beaucoup plus de l’évangélisation. Cela aidera à construire un code sain & pérenne.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Nicolas Bétheuil’s story.