Avoir une situation confortable n’a d’effet que sur du court-terme…
Anthony Mathiot
1

J’ai beaucoup aimé l’article, pas parce que je souhaite arrêter de travailler, mais dans l’esprit. C’est marrant, car je prends le chemin inverse pour arriver à la même conclusion que toi, il faut profiter de la vie, une vie courte.

J’entends souvent qu’il faut toujours se rappeler “travailler pour vivre” et pas “vivre pour travailler”. L’idée paraît logique : “Ne passez pas votre temps à travailler, car au bout du compte, le travail c’est juste un moyen !”

Je suis l’exemple de celui qui vit pour travailler. Je profite de la vie en travaillant.

Je trouve ça tellement déprimant de “travailler pour vivre” ! Sacrifier un peu de sa vie, en essayant de minimiser le sacrifice, et profiter du reste du temps pour être heureux. Une solution me parait beaucoup plus simple, et beaucoup plus saine : aimer travailler ! Je suis développeur web, j’adore ça. Pour moi, coder, c’est comme jouer à un jeu vidéo. Ma femme est couturière, c’est sa passion, elle adore ça. On travaille beaucoup, et on adore ça !

L’avantage de cette solution, en plus d’être heureux 100% du temps au lieu d’une partie, c’est qu’en plus on gagne bien notre vie, et on a une situation confortable à long terme. La belle vie :)

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Maxime Vasse’s story.