Lettre ouverte à Emmanuel Macron d’une startup Française qui a quitté la France
Etienne Tatur
18012

Virtual Beings est entièrement d’accord. Entre les comptables, la banque et les administrations, la création de notre SAS nous a pris 3 (!) mois en 2016. Après, on a découvert que toutes ces jolies aides régionaux ou nationaux vantés par nos politiques ont des conditions imprévus et demandent des dossiers interminables. On se débrouille quand même, mais toujours malgré les administrations, jamais avec.

Je sais que beaucoup d’acteurs publiques ont une vraie volonté d’aider les startups. Mais leur priorité semble être de nous accompagner d’une manière qui les permet de se montrer sous un jour favorable…