#yalicrldakar8 : ce qui détermine le leadership en nous

Il y a quelques années, je n’étais peut-être pas l’homme le plus courageux qui soit. Je me réfugiais derrière ma timidité. Mais qu’est-ce qui m’a alors permis de dépasser cette faiblesse au point de me retrouver, micro à la main, devant les leaders du CRL YALI ?

Qu’est-ce qui nous pousse en réalité à nous surpasser? Qu’est-ce qui nous en empêche? Pourquoi refusons nous parfois de prendre les devants ? Par peur de l’échec ou du ridicule ? Et si nous ne faisons rien, quelqu’un le fera-t-il ?

Ce questionnement est nécessaire quand nous sentons en nous cette petite voix qui nous dit d’y aller, mais que nous voulons étouffer. Nous devons nous entrainer à ne pas avoir peur. Ce n’est pas facile. Mais, les gens les plus influents du monde y sont arrivés. Pourquoi pas nous?

Il faut que nous nous forcions à nous imposer une discipline, que nous définissons des valeurs pour lesquelles nous serions prêt à mourir même. Les valeurs sont le meilleur carburant pour aller au succès.

Nous devons identifier nos faiblesses et travailler à les vaincre. Il faut 41 jours pour imprimer une nouvelle habitude au cerveau. En 41 jours, je peux arriver à aimer le sport. En 41 jours, je peux arriver à aimer lire. En 41 jours, je peux arriver à changer une mauvaise habitude.

C’est la répétition des bonnes habitude qui permet de se séparer des mauvaises.

Le leader éclairé sait reconnaître qu’il doit s’améliorer avant de penser à impulser un changement positif dans la société.

Le travail à faire sur soi est plus important que le travail à faire.