Ikigai : Comment trouver sa raison de vivre

Hello, compatriotes du web

ce billet sera très différent de mes billets habituels, raison pour laquelle je le publie sur une plateforme différente. un billet d’humeur. sur l’’humanité, et son échelle. il s’agit surtout d’organiser mes idées, et mes réflexions sur les derniers jours, ce que j’ai pu entendre et vivre. j’espère que cela vous permettra a vous aussi, évoluer vers quelque chose qui vous correspond. commençons.

L’humanité est éphémère, et à l’échelle de notre monde, nous nous battons corps et âmes non pas pour réussir, mais pour avoir un lendemain un peu plus confortable. juste un peu plus. Nos années d’études, nos fréquentations, toutes ces choses que nous aimons, finissent de nous transformer en quelque chose d’unique. Que certains gâcherons dans le but d’être quelque chose de conforme. La faute à qui ? L’éducation reçue ? ou bien est ce la religion ? la science peut être ? ou sommes nous tous dans un cercle vicieux dont nous ne pouvons plus sortir à cause de multiples paradoxes de pensée ?

Je penche pour la dernière option.

Je lisais des articles récemment sur notre Afrique en “crise”. Sur son retard, sur ses problèmes d’identité, sur son comportement envers “l’autre”, sur ses préjugés en général. Je suis camerounais, et je suis inquiet par ce qui arrive autour de moi. Pas que ce m’intéresse, mais bien parce que ca me concerne.

Après tout, L’école nous apprend à agir, et la foi nous apprend à penser, en principe. Mais lorsque cela n’est pas fait correctement, devenons nous des gens “incapables” ?

Non.

La question la plus importante devient alors : Pourquoi nous levez nous le matin ?

source : Dreamstime — TORONTO STAR GRAPHIC

Le concept japonais Ikigai signifie “Raison d’être” ou raison de vivre. Il combine :
- Ce dans quoi vous êtes bon
- Ce que vous aimez
- Ce pour quoi vous pouvez être payé pour
- Ce dont le monde a besoin

L’éducation primaire et secondaire vous donne les bases, pour déterminer ce que vous aimerez faire

l‘université vous permet de devenir bon dans ce que vous aimez et de trouver un travail qui vous payera pour ca.

Mais avez vous fais le bon choix ?

De quoi le monde a t il vraiment besoin ? d’une meilleure politique ? d’une meilleure économie ? On peut se poser la question. les personnes qui gagnent le mieux leur vie sont les anesthésistes, les acheteurs de matière première, les conseillers d’administrations, et les physiciens. Arrivent un peu derrière les avocats, les experts en marketing, et les statisticiens de données, de très grandes quantités de données.

Je pense que les besoins de l’homme sont les mêmes depuis toujours : ne manquer de rien et faire confiance en l’autre. Mais nos valeurs ont changé. Nous avons conceptualisé la notion de pouvoir et nous l’avons cristallisé. Nous avons donné une valeur aux choses; non pas basée sur l’utilité mais sur le prestige.
sinon comment justifier qu’un individu puisse gagner l’équivalent du PIB de 15 pays du tier-monde.

si le pouvoir est présenté comme le seul moyen de résoudre tous les problèmes, et que notre éducation nous apprend à avoir du pouvoir, alors même que ce pouvoir est élitiste, l’éducation fait elle de nous des gladiateurs ? apparemment.

C’est comme ca qu’apparaissent des conneries comme les notions de sous métier, ou de métiers dévalorisants. ce genre de notions qui poussent les gens uniques à devenir des gens conformes au détriment de leur ikigai

C’est nous seul qui décidons

le piège se situe en fait dans “Ce pour quoi vous pouvez être payé pour”, qui vous donne une image faussée de ce dont le monde a besoin. malgré tout, un tier des compétences les mieux payées au monde concerne la gestion et l’analyse des données.

Au final, nous seul déterminerons si nous sommes heureux de ce que nous faisons de notre vie ou pas. Tout ce que nous pouvons faire, c’est nous assurer d’avoir un ikigai qui nous convienne.

J’aime le design, les manga, la sous culture geek. 
je suis un bon technicien informatique, et un très bon graphiste;
je pense que le monde a besoin d’avoir conscience de ses besoins, et de ses forces. je pense que le monde n’as pas besoin de frontière.
Ma source énergie, c’est voir mes proches, manger, et jouer.

mon ikigai, c’est informer mon entourage, le rendre conscient de ses possibilités, et de son potentiel. et je me lève chaque matin avec la volonté de leur apprendre à apprendre et à agir à leur niveau.

Et vous, quel est votre Ikigai ?