Je suis d’accord qu’il est bon de réfléchir au paradigme “Travaille bien à l’école, comme ça tu…
Alex
42

Je pense que tu fais des raccourcis très dangereux. Je ne réagirai que par rapport au plus grave à mon sens:

Gagner plus == S’enfoncer dans la surconsommation et la croissance à outrance.

Je ne vois rien de tel dans l’article. Gagner plus peut vouloir dire par exemple, gagner autant pour un temps de travail moindre et donc plus de temps pour soi. Avec plus de temps, tu en fais des choses. Moi je fais de la musique dans un collectif qui récolte des fonds en faveur des sans abris. Je me le permets car en gagnant beaucoup plus que dans mes CDIs précédents, j’ai le temps de le faire. On est pas trop dans l’histoire de la grosse voiture, de la grande télé et du tas de babioles inutiles entassées dans mon salon non? Et je suis personnellement plus épanoui.

Je m’accorde ma séance de méditation quotidienne, même si je me lève un peu plus tard parce-que dans 90% des cas, personne ne m’attend à un horaire précis et ça me fait me sentir mieux. Du coup je suis plus calme, plus ouvert aux autres, plus emphatique … Les gens qui me côtoient se sentent mieux avec moi qu’à l’époque que quand j’étais stressé par mon travail salarié.

Je pourrais continuer la liste… Mais pour résumer, je trouve que je suis une meilleure personne qu’à l’époque où j’étais salarié. Parcequ’une heure de mon temps me rapporte plus qu’avant. Je ne suis pas matériellement plus riche qu’avant, mais humainement …

Disclaimer: J’ai déjà été freelance dans le passé, où j’enchainais de la régie facturée à la journée pour effectivement gagner plus d’argent. Et là c’était très différent, et ton point de vue est valide pour ce cas.

Je ne dis pas que tu as tort, je cherche juste à montrer que le but n’est bien souvent pas matérialiste, bien au contraire.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Yann IRBAH’s story.