5 idées pour sauver durablement le Desk

Récolter les dons, c’est bien mais est-ce une solution pour permettre à un media à vocation nationale et internationale de fonctionner durablement ? Est-ce que quelques soutiens, une petite cagnotte récoltée grâce à une campagne sur twitter et quelques abonnements en plus (pour la plupart de type découverte) doteront le Desk d’un modèle économique viable ?

Des questions que je me suis posées et que je vous repose et, au lieu de maudire les ténèbres, j’essaie d’allumer une bougie en proposant des idées au Desk et, a priori, à d’autres media et start-ups (Des idées qui peuvent être utilisées séparément ou à la fois).

  1. Recruter un Growth Hacker : Cela peut se faire sous forme d’un recrutement ou d’un partenariat avec une startup ou un auto entrepreneur. Ce profil, rare mais trouvable, peut être rémunéré en salaire ou en success fees.
  2. Recourir au crowdfunding : Préparer et mener une campagne en bonne et due forme de crowdfunding sur une plate-forme dédié en mettant en oeuvre tous les atouts du media par l’utilisation d’un contenu attractif et crédible et un call to action mobilisateur.
  3. Lever des fonds : Ici le recours au réseau ainsi qu’à des intermédiaire spécialisé peut payer en aidant le media à faire un montage efficace et à soumettre le dossier aux bonnes personnes.
  4. Revenir de manière SMART à un modèle classique : Pourquoi pas dans la mesure où l’esthétique, la réputation et la qualité de ce média peuvent s’articuler autour d’une éthique permettant de vendre de la visibilité sans impacter la ligne éditoriale.
  5. Devenir résilient : C’est une question de mindset, de leadership et de management agile. Cela peut aider les fondateurs mais aussi les talents du media à se frayer un chemin et trouver des solutions même dans l’adversité la plus chaotique.

Annoncer une baisse de rideau peut se comprendre par une conjoncture que l’on connait pas très favorable. Or, a-t-on épuisé toutes les pistes de sauvetage qui risquent de donner une seconde chance à ce media disruptif de la scène marocaine ? Telle est la question et tels sont les challenges qui pourraient relancer à minima le débat sur l’échec, les erreurs à faire et celles à éviter ainsi qu’un modèle résilient pour faire face à l’adversité non seulement de la conjoncture mais d’un environnement en mutation.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.