Casablanca : Les taxis contre Careem

Les Taxis en grève à Casablanca contre Careem et pourquoi pas UBER tant qu’à faire ?! L’ancienne économie obsolète, informelle, non créatrice de valeur et basée sur la rente a tendance à étouffer toute initiative basée sur l’éthique et les nouvelles technologies. Les grands perdants de cette histoire : 1. Le client qui en a marre de la qualité et du service qui laissent à désirer des taxis (grands et petits) 2. Les chauffeurs qui ne bénéficient pour la plupart ni de salaire décent ni de retraite ni de couverture sociale. We Casablanca, c’est à vous !

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Yasser Monkachi’s story.