Pourquoi Twitter devient inintéressant

Le réseaux social de microblogging qui a démarré il y a 10 ans déjà avec une idée géniale de Jack Dorsey, celle de communiquer en 140 caractères, devient de plus en plus inintéressant, voire dérangeant pour ses utilisateurs, entre autres à cause des Trolleurs, des faux comptes et des Tweets sponsorisés.

Des légions de Trolleurs

Au lieu de se retrouver avec des oiseaux chantant l’amour et l’espoir, partageant des idées et des critiques constructives, reprenant les meilleurs tweets en guise de RT, et faisant preuve de générosité et d’esprit collaboratif, le réseau se retrouve avec une armée de trolleurs, de haters prêts à tirer sur tout ce qui bouge et prenant au mot tout ce qui se dit abstraction faite du texte, du contexte et de l’émetteur. Peut-on juger quelqu’un qu’on ne connait pas, dont on n’a pas lu le moindre article ou livre, ou dont on ignore les travaux et les missions accomplis au profit de la cité, sur la base d’un tweet (140 caractères) ou d’une photo qui le cas échéant est photoshopée ? Peut-on cataloguer quelqu’un sur la base d’un cliché, d’un lapsus, ou d’une erreur qui pourrait n’être qu’un malentendu ? Les trollers sont là, autistes de leur état, souffrant d’un déficit d’écoute et d’empathie, pour se déchaîner, monter un procès en temps réel et ouvrir le feu sur toute personne venant faire un tour sur le réseau de microblogging.

Une armée de faux comptes

Les trolleurs pullulent sur Twitter parce qu’il est le paradis des faux comptes. La plupart de mes contacts sont des comptes n’utilisant pas leur vraie identité, ce qui constitue une réelle menace pour ce réseau. Si l’oncle Jack n’en n’est pas conscient, en bon Geek Sénior qu’il est, c’est qu’il y a problème. Je ne dis pas que tous les profils se cachant derrière des avatars et des pseudos sont des haters et des trolleurs, mais la plupart d’entre eux/elles est malheureusement dans une posture négative qui va de l’indifférence au dénigrement en passant par la trivialité. Cette propension à l’anonymat est préjudiciable à la promesse même du Web 2.0 car elle nuit à la participation, à la collaboration et à la transparence.

Une avalanche de Tweets sponsorisés

Et comme si les Trollers et les faux comptes ne suffisaient pas, Twitter en mal de monétisation, a du lancer les tweets sponsorisés. Ces derniers étant en contradiction avec un des principes fondateurs du réseaux social : choisir ceux que l’on désire suivre. On se retrouve depuis quelques années avec des pubs à la pelle sur nos timelines qui parfois sont en contradiction avec nos centres d’intérêt et qui ont, à mon sens, oté tout le charme de ce réseau censé être sans publicité. Le choix d’insérer de la publicité, à l’instar de Facebook, a été fait sous la pression des actionnaires certes mais il constitue une nouvelle menace pour ce réseau très fragile en fin de compte. Ajoutez à cela l’achat massif de faux followers dont les stars et quelques “influenceurs” usent et abusent et qui décrédibilise complètement leur statut.

Un mauvais présage somme toute pour le plus interactif et le plus 2.0 des réseaux sociaux qui fera face au plus grand challenge de sa courte vie : sa survie !