La trésorerie — ETEBAC3

Le relevé bancaire est un élément incontournable pour la gestion de trésorerie et pour la comptabilité. Il éclaircit la situation bancaire de l’entreprise et permet de détecter les opérations passées inaperçues.

Au niveau de la trésorerie il est essentiellement utilisé pour faire des rapprochements entre la situation comptable et la situation bancaire. Ce rapprochement permet de déterminer les opérations effectivement créditées ou débitées par la banque.

Certaines entreprises établissent ce rapprochement de manière manuelle à partir du relevé bancaire téléchargé sur le site internet de la banque. Le rapprochement est alors fait sur excel sur lequel sont notées au préalable les opérations du mois ou de la journée selon la fréquence du controle.

D’autres utilisent un progiciel du type Sage ou autre avec un module trésorerie. Ce dernier pompe le contenu du relevé bancaire à partir du serveur de la banque. Le résultat est une intégration automatique de l’information dans le logiciel et un traitement plus efficient du contenu.

Pour obtenir les données le logiciel (progiciel ou solution développée en interne) doit récupérer un fichier avec un contenu standardisé selon la norme ETEBAC qui existe en plusieurs versions à peut près similaires.

Ce format a été développé en France pour la transmission de donnèes bancaires en 19xx. Il a été jusqu’à la fin des années 2000 l’outil principal de communication entre les banques et leurs clients de manière automatique. La communication s’effectuait sur le réseau X.25 aujourd’hui remplacé par le TCP/IP qui supporte internet comme nous le connaissons.

Les banques europénnes ont quant à elles migré vers le protocol EBICS qui présente des caractéristiques plus modernes que sont prédécésseur. Ce protocol a été conclu après une collaboration franco-allemande qui met de coté les technologies absoletes que nécessitait son prédecesseur.

Malgré l’émergence d’un nouveau protocol, les banques Marocaines utilisent toujours le format ETEBAC. La connexion vers ce service requiert donc l’utilisation d’une technologie d’un certain age que ne connaissent pas les nouveaux arrivants sur le marché.