Comment colorier sa Bible pour ne plus s’endormir dessus

Une des clés pour continuer de lire sa Bible quotidiennement est notamment d’avoir une routine qui devient automatique pour nous éviter l’envie de squeezer notre tête-à-tête avec Dieu. Moi, par exemple, je lis ma Bible le matin au petit déjeuner en la coloriant. Dans cette article, j’aimerais justement vous expliquer ma démarche et faire un bilan plus d’un an après avoir commencé.

Pourquoi colorier sa Bible ?

Si comme moi, vous lisez votre Bible dans les 15 minutes après votre sortie du lit, vous savez combien c’est difficile de ne pas se rendormir dessus ! Colorier sa Bible permet d’avoir un premier niveau d’étude du texte qui active notre corps et notre cerveau pendant la lecture. Votre lecture devient ainsi moins superficielle et si vous avez une mémoire kinesthésique vous retiendrez davantage ce que vous avez lu.

Colorier sa Bible permet également de clarifier notre compréhension de certains thématiques récurrentes de la Bible. Je comprend mieux par exemple la Trinité depuis que dès que je lis le mot “Dieu” ou un de ces synonymes dans la Bible, je me demande si je dois le colorier en bleu clair, bleu foncé ou violet :)

Pourquoi par thématique ? Ado, je coloriais les passages qui me touchaient et je changeais de crayon chaque année. Mais au bout d’un moment, je ne comprenais plus pourquoi j’avais colorier tel ou tel passage et cela nuiser à ma lecture. J’avais l’impression que ce que j’avais vécu les années précédentes avec Dieu m’empêcher d’être toucher autrement par le texte au moment de sa relecture.

Dans une certaine mesure, la mise en couleur thématique est plus objective qu’un surlignement classique. (Même si dans la pratique, chaque chrétien ne mettra pas toujours les mêmes passages dans la même thématique). Je ne dis pas que le coloriage thématique est LA meilleur façon de lire sa Bible. Au contraire, à mon sens, le mieux est de varier régulièrement les plans de lecture, les traductions et les façons de lire sa Bible.

Colorier sa Bible permet enfin de transformer sa Bible en couteau suisse thématique. Quand j’étudie un texte, je peux survoler ma Bible papier pour trouver des passages que j’ai déjà lu sur la même thématique. Cela m’évite de trouver des versets avec une concordance que je pourrais mal interpréter parce que je ne connais pas bien le contexte. Idem quand je veux écrire un mot d’encouragement à quelqu’un ou que je suis en train de débattre avec une personne sur un aspect de la foi chrétienne. Colorier ma Bible m’aide par la suite à mieux m’y repérer.

Aspects techniques

Lors de la préparation d’un prêche sur l’épée de la Parole de Dieu, j’ai décidé de commencer à colorier ma Bible par thématique. J’avais déjà vu mon père le faire et je savais que Raph Shallis en parlait dans son livre Si tu veux aller loin (un très bon livre pour un jeune converti qui sait pas trop qu’est ce que ça veut dire concrètement être chrétien). J’ai ensuite croisé leurs codes colorés avec d’autres que j’avais trouvé sur Internet pour établir la liste de toutes les thématiques possibles.

Ensuite, je suis aller acheter des crayons de couleur. Les feutres sont plus résistant mais ils auraient traversé sur du papier bible et on peut pas les gommer quand on se trompe de couleur. Je savais que j’allais trimballer cette boite partout donc j’ai pris des crayons pour enfants : résistants, incassables et secs (pour qu’ils ne se transfèrent pas trop sur la page d’en face). J’ai choisi d’acheter une boîte métallique pour pouvoir coller mon code couleurs dans le couvercle et avoir toujours tous les crayons en vue, classées de façon progressive. Au bout de 2–3 utilisations, j’ai rajouté des étiquettes sur mes crayons parce que la couleur des mines ne correspondait pas à la couleur du papier. (Ironiquement, le crayon pour Dieu, le père pouvait se confondre avec celui de Satan. Qui sont clairement deux personnes TRÈS différentes !) J’ai choisi d’avoir un code à 12 couleurs qui est assez complet mais vous pouvez vous limiter à 6 si vous voulez y consacrer moins de temps / avoir un code moins complexe.

J’ai également acheter une Bible spécifiquement pour cela. Je voulais initialement en trouver une avec des marges mais c’est difficile à trouver en France donc je me suis tourner vers la Second 21 à 1€90 qui était disponible dans mon libraire laïque :) Dans l’idéal, je trouve que c’est bien de garder au moins une Bible chez soi avec aucune annotation, couleur et autre personnalisation pour une lecture neutre sans influence extérieur.

Je me suis fait un marque page de la taille d’une colonne (une feuille A4 plier en 4) à mettre derrière la page en cours de coloriage pour éviter le transfert des couleurs et un marquage trop important sur les pages qui suivent. #controlfreak :)

Quand il y a des longs passages d’une seule couleur, en général je colorie que les côtés du paragraphe. Cela devient parfois d’autant plus nécessaire quand les thématiques se superposent ! Par exemple, en Jean 17, Jésus prie à haute voix. Donc selon mon code couleurs (voir après), je devrais colorier le chapitre en jaune et en vert clair. Et en plus il parle du monde (brun), d’amour (rose), des disciples (vert foncé) … Du coup, j’ai mis deux lignes jaunes sur les bords des paragraphes et j’ai colorié les autres thématiques à l’intérieur.

Mon code couleurs

Le code couleur que j’ai mis en place va progressivement de Dieu à l’homme. Des actions de Dieu aux actions des hommes. Et comme je suis quelqu’un de visuel, j’ai choisi un code couleur cohérent avec la symbolique des couleurs.

Voici donc le code couleurs que j’utilise actuellement :

Vous trouverais une version 6 couleurs dans les annexes de l’article

Et son explication détaillé :

La Trinité (c’est à dire le mot “Dieu” mais aussi tous ces synonymes : Éternel, Seigneur, etc. Ainsi que les métaphores qui le décrivent et les pronoms quand il agit (notamment dans les Évangiles quand Jésus agit et qu’il peut avoir confusion entre les différents personnes de l’histoire))

  • Dieu, le père en bleu foncé. Parce symboliquement on parle de “Notre Père qui est dans les cieux.” Et que le bleu évoque l’éternel et l’immense.
  • Dieu, le Saint Esprit en bleu clair. Parce qu’il est le plus souvent invisible.
  • Dieu, le fils aka Jésus en violet. Parce que Jésus quand il était sur Terre était à la fois pleinement Dieu (bleu) et pleinement homme de chair et de sang (rouge). Et que bleu + rouge = violet :)

La noirceur de mon cœur …

  • Le péché, la chair, le jugement de Dieu (à cause de notre péché), le monde en brun. Parce que le brun renvoie à la terre et à la saleté.
  • Satan, l’enfer en noir. Parce que c’est le Prince des ténèbres et que dans l’histoire de l’humanité retracée dans la Bible … c’est le point noir qui se répète.

… lavée par Jésus.

  • Le Sacrifice de Jésus, la grâce de Dieu et par extension l’Evangile qui est l’annonce de cette bonne nouvelle, en rouge. Parce que le sang de Jésus à couler et que le rouge est une des couleurs les plus visibles. La croix c’est LE message centrale de la Bible. (J’ai volontairement “coincé” le péché et Satan entre Jésus et son sacrifice. Parce que grâce à lui, il ne nous atteint plus.)
  • L’amour qu’il soit de Dieu ou celui que nous devons avoir les uns envers les autres, en rose. Parce que l’amour en rose, c’est cliché mais ça marche :)

Dieu parle

  • Les promesses de Dieu, la Parole de Dieu en jaune. Parce que la Parole de Dieu est notre lumière. (En théorie, on devrait donc colorier toute la Bible en jaune :P) Concrètement je colorie en plus des promesses explicites de Dieu, les expressions qui représentent la parole de Dieu, les citations de passages bibliques et les paroles de Jésus.
  • Notre espérance en jaune foncé. Soit essentiellement le retour de Jésus et la vie éternelle. En générale, les phrases au futur dans le Nouveau Testament :)
  • Les exportations / commandements en orange. Parce que l’orange est la couleur de l’action, de la mise en mouvement. Concrètement les phrases à l’impératif le plus souvent.

Être disciple de Jésus concrètement

  • La vie intérieur du chrétien en vert clair. Soit la réalité intérieur de l’homme nouveau, la mise en action de sa foi de façon personnelle, notamment par la prière et le culte perso (Les Psaumes sont donc très vert clair :))
  • La vie extérieur du chrétien en vert foncé. Soit la mise en action de la foi de façon visible à la fois dans l’Église et dans le monde (par l’amour pour les autres et notre témoignage notamment). Je colorie aussi en vert foncé, les mots/expressions qui représente l’Eglise, les disciples de Jésus soit des chrétiens en générale.

Bilan au bout d’un an

Déjà c’est bien … mais c’est plus long. En général, je prends le double de temps à lire ma Bible quand je la colore que quand je la lis de façon passive. Mais je ne le regrette pas parce que je gagne en qualité de lecture, de mémorisation et de médiation. Me demander comment colorier un passage, m’amène plus en profondeur dans celui-ci. Honnêtement je me vois mal suivre un plan de lecture de la Bible en 1 an (20 min/jr mininum de lecture) en utilisant un code couleurs en même temps. Enfin, l’avantage c’est que quand c’est colorié, c’est colorié :) J’ai bientôt fini le Nouveau Testament et je me réjouies que cette partie de la Bible soit bientôt complètement couteau suissée :)

J’ai pu remarqué que la grand majorité des exportations /commandement de Dieu sont suivi d’une promesse. Le jaune succède le orange. Et ça m’encourage à fond ! Dieu ne nous demande pas de changer de comportement juste pour nous enquiquiner. Il ne veut pas qu’on lui obéisse parce que c’est un Dieu autoritaire et mégalo. Il le veut pour notre bien. Ces promesses mettent en perspective la demande de notre obéissance terrestre. Philippiens 4 en est l’exemple le plus frappant : Réjouissez-vous en Jésus … car vous pouvez tout en lui (v4 & 13) Soyez doux… Jésus revient bientôt (v5). Faites connaître vos besoins à Dieu … Il vous donnera sa paix et gardera votre cœur au bon endroit (v6–7) Obéissez aux enseignements de la Bible … Et le Dieu de paix sera avec vous (v8–9).

Je comprend mieux la logique de certains auteurs de la Bible. Paul par exemple dans la lettre aux Ephésiens commence par la théorie, la nouvelle réalité de ces jeunes chrétiens sur 3 chapitres (dominantes de bleu, de violet, de rouge, de marron). Et ensuite, il explique la mise en application de cette théorie sur les 3 chapitres suivants (dominantes de vert foncé et d’orange). Les lettres du Nouveau Testament commencent en général par pas mal de bleu/violet, avec une mise en perspective de l’auteur et du/des destinataire(s) (ex : 1 Corinthiens 1: 1–9) et finissent par des encouragements (beaucoup d’orange donc).

Dans les Evangiles, s’alternent des passages où Jésus parle beaucoup (sermon sur la montagne, dernières paroles à ses disciples) et d’autres où il agit sans qu’il explique trop pourquoi il agit ainsi. Les actions de Jésus sont souvent suivies d’un débrief avec ses disciples où il explique ces actes. D’ailleurs si vous avez la flemme de colorier votre Bible, vous pouvez toujours acheter une Bible où les paroles de Jésus sont déjà en rouge :)

Bref c’est un peu contraignant à mettre en place au début, mais ça en vaut définitivement le coup ! Pour ceux qui voudrait s’y mettre, vous trouverez des versions signets imprimables dans les annexes.

Like what you read? Give Yoni Truite a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.