Chroniques d’une navetteuse, le quotidien autrement

[..] Il faisait beau aujourd’hui, le soleil était venu nous rendre visite durant ce mois de mars, un mois sans identité saisonnière. Je viens tout juste d’arriver à la gare, entre mes mains un ticket dans lequel est indiqué 9h30 et une plume à la recherche d’histoires « croustillantes ». Il est 9h30, la voix de la gare annonça l’arrivée du train que je m’apprêtais à prendre pour ma toute première navette vers la ville des fleurs (Mohammedia).

40 minutes de silence noyé dans mon répertoire musical, 2400 secondes de grimaces, de sourires, de discussions, d’échange, de bagarres et, surtout, de belles histoires, le tout selon la vision d’une jeune demoiselle qui tentera de colorer le quotidien d’une navette ennuyeuse.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Youssra Rahal’s story.