Hackathon, créathon, startup weekend : de l’idée au projet entreprenarial

Yohann Reverdy
Oct 10 · 5 min read
Exemple de feuille de route projet lors d’un format créathon (Alternatiba)

Quel événement pour rencontrer du monde, se challenger, acquérir des compétences et savoirs, découvrir l’entreprenariat ?

Hackathon, créathon, startup weekend, ça vous parle ?

Le principe : réunir de 30 à 100 personnes de tout horizon dans un campus ou un espace de coworking pendant 1 à 3 journées selon les formats, d’y faire émerger des idées de solutions face à des besoins utilisateurs et voir se développer des projets en équipe.

Ce type d’évènement se compose globalement en 4 grandes étapes :
- énoncé/proposition de projets
- constitution des équipes
- temps de travail en équipe : appréhender le sujet et le marché, construire un prototype de solution avec un modèle économique, le tout accompagné par une méthodologie et des mentors
- présenter le projet devant un jury final (avec ou sans récompenses)


Et concrètement ça donne quoi ?

Ma première expérience fût à Paris en janvier 2015 via un hackathon co-organisé par Singa, Simplon.co et MakeSense.
Objectif : élaborer des solutions numériques répondant aux défis sociaux, économiques et de sécurité auxquels sont confrontés les réfugiés.

Un super souvenir autour du partage, des rencontres et de la découverte des enjeux via le témoignage de réfugiés et d’acteurs de l’engagement auprès des réfugiés. Un moment dédié pour réfléchir à un outil (dit “Portfolio 3.0”) à destination des migrants pour les aider à faire un CV, à communiquer avec des entreprises et à trouver du travail.

Par la suite, j’aurais l’occasion de tester différents types d’organisations, différentes thématiques, différentes dynamiques collectives.

Exemples à Nantes :

C3 Challenge, novembre 2015, en pleine Cop21, une application de défis éco-responsables

Startup Weekend Nantes (organisé par La Cantine), septembre 2016, un projet de colocation pour séniors

Demain Mode d’Emploi (organisé par Les Ecossolies), réflexion sur un espace de coworking en milieu rural (2016) et la mutualisation logistique en circuits-courts (2017)

Et pour finir, une superbe expérience en novembre 2017 avec Impact Paris, avec un vrai parcours sur 3,5 jours pour aller de l’idée (via une phase d’inspiration) à l’action. L’occasion de prendre de l’énergie, de rencontrer d’autres personnes engagées, de porter un projet.
Les projets lors de l’édition 2017 : https://acteursduparisdurable.fr/actus/entreprendre/impact-paris-2017-35-jours-pour-changer-le-monde

ça donne pas déjà envie ?


En plus des rencontres faites, j’ai tiré de ces expériences de riches enseignements et apprentissages, que j’aimerais partager.

Tester l’entreprenariat

Voilà une belle opportunité de se mettre dans la peau d’un entrepreneur le temps d’une à deux journées :
- en tant que porteur d’une idée, c’est incarner son projet et formuler sa vision (le monde idéal dans lequel on aimerait vivre)
- passer de l’envie à l’action et se rendre compte qu’il est possible d’apporter des réponses à certains problèmes, via pourquoi pas une entreprise à impact.

Pour ma part, rien dans ma formation ne m’avait vraiment préparé à l’entreprenariat.

S’immerger dans un projet

Chaque projet fût l’occasion d’en apprendre plus sur un sujet (comprendre les utilisateurs, en apprendre plus sur les enjeux), qui m’était parfois méconnu. C’est d’autant plus vrai pour des évènements thématiques (cf. les migrants, les circuits-courts)
Le format Demain Mode d’Emploi par Les Ecossolies permettait notamment de rencontrer des utilisateurs type et des experts du domaine concerné. Un réel atout pour mieux cerner les besoins.

Identifier le problème

Constatation faite, le problème et les besoins sont trop souvent oubliés pour passer directement à la solution. Mais le problème, c’est la base !
Il faut comprendre ce qui cause le problème ainsi que les utilisateurs concernés.
Quel est le problème ? Quel est le VRAI DEFI dans le problème ?

Prise de parole en public

Voilà un bon moment pour se challenger sur le pitch. Un pitch, qu’est-ce que c’est ? C’est une présentation courte et impactante du projet en 1 à 5 min.
Lors de la phase initial, l’objectif est de convaincre d’autres personnes à rejoindre le projet. Donner envie d’en savoir plus.
La trame d’un pitch :
- vous (pourquoi c’est vous qui portez ce projet)
- le problème auquel vous vous adressez
- quel est le besoin auquel vous répondez et la solution que vous proposez.
Lors de la phase final, il s’agit de convaincre cette fois-ci un jury. La présentation orale doit permettre de cerner si le projet est au final faisable, innovant, viable économiquement…

Exemple de pitch final : Lekte (“Recyclez depuis chez vous, on arrive”)

Dynamique d’équipes et intelligence collective

La constitution des équipes donne lieu à un mix de personnalités et de talents. En voilà une belle opportunité pour sortir de son cadre professionnelle, où chaque discipline est regroupé : les développeurs ensemble, les chargés de communication, etc.
Dans ce cadre, tous les profils sont regroupés, avec l’objectif de choisir collectivement une direction où aller.

L’intelligence collective ici mutualise les compétences et fait émerger des idées qui, seul, n’aurait pas été possible.

Aller sur le terrain voir ses (futurs) utilisateurs

La clé pour trouver une solution innovante et adaptée aux réalités du terrain est d’aller la tester le plus vite possible pour récolter les retours de vos bénéficiaires/utilisateurs.

Nous avons trop souvent tendance à rester dans notre coin et à imaginer à la place de l’utilisateur.
Eh bien, non, c’est le moment d’adopter la posture du débutant : quelles que soient les choses que vous pensez connaitre sur le sujet sur lequel vous travaillez, mettez-les de côté. Allez sur le terrain, là où se trouvent vos utilisateurs, pour tester votre offre et son attrait.
Y a t-il des personnes intéressés et prêtes à s’inscrire à votre service ou à acheter votre produit ?

Business model

Il s’agit ici de répondre au COMMENT : comment résoudre le problème ? Quel est le marché ? Comment atteindre le client ? Comment gérer la demande ? Comment générer du revenu ?
Le défi est de prouver que l’idée est viable (avec changement d’échelle possible) en exprimant des hypothèses de modèle économique.

Appréhender outils et méthodologies

Philosophie lean, business model canvas, MVP, proposition de valeur unique, … toute une terminologie (généralement en anglais) associée à des ateliers pratiques pour guider dans toutes les étapes d’avancement de création et développement. Des ressources de valeur pour toute personne qui souhaite lancer ou faire évoluer son projet.

Bénéficier du feedback de mentors

2 types de mentors :
- le mentor expert sur une problématique sociale/environnementale, ou sur un sujet d’entrepreneuriat précis (financement, communication,…)
- le mentor coach, entrepreneur qui fait office de regard extérieur et pose les bonnes questions pour faire avancer les équipes, notamment lorsqu’elles ont du mal à prendre du recul

Sacré apport que d’avoir ce type de personne extérieur projet qui a la prise de recul nécessaire pour challenger l’équipe sur des points de divergence et l’aiguiller vers telle ou telle direction.


Yohann Reverdy

Written by

Membre @AssoNousandCo — connecté aux innovations sociales et écologiques — Apprendre, Collaborer, Partager #makechange https://yohannr.github.io/

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade