Airbnb : tl;dr tes 120 pages de conditions générales

L’idée était de m’inscrire sur Airbnb. Rien de plus simple : il suffit de donner votre adresse email ou, plus simple encore, de vous connecter avec votre compte Google ou Facebook. Et de lire et d’accepter les Conditions générales, les Conditions de service relatives aux paiements, la Politique de confidentialité, la Politique de remboursement des voyageurs et les Conditions de la Garantie Hôte d’Airbnb.

S’inscrire? Super simple, si vous ne lisez pas les conditions générales

Ce qui fait, mis bout à bout, plus de 65.000 mots. Recopiés dans mon traitement de texte, avec une police 12 points, cela donne 120 pages de texte à caractère juridique. Pas le genre de texte qui se lit à la même vitesse qu’un roman si on se donne la peine de bien comprendre.

Une acceptation éclairée des conditions semble en pratique illusoire.

Quand est-ce que cette folie des conditions générales à rallonge s’arrêtera-t-elle? Verra-t-on un jour des conditions s’étalant sur 1000 pages? On pourrait pourtant rendre inopposables et réputées non écrites toutes conditions générales qui excéderaient deux pages par exemple… Ça devrait calmer les sociétés commerciales dans leur délire.

En attendant : tl;dr.

Like what you read? Give Youri a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.