Ma thèse c’est que c’est aussi l’inverse, nos rapports sociaux sont de plus en plus changés par le…
Sylvain Carle
1

Lorsque tu dis que “nos rapports sociaux sont de plus en plus changés par le réseau”. C’est exactement ce que veut dire ma phrase. Il n’y a donc pas opposition de vue. Juste une façon différente de le dire.

J’ajoutais même pour appuyer: « Ils (nos rapports sociaux) en deviennent un outil, un nouveau secteur de création de valeurs, un champ à exploiter, tout autant qu’ils en sont un enjeu crucial. La société numérique plus que jamais nous confronte à des questions éthiques et politiques »

Cette phrase voulait répondre à la résonance qu’avait ta façon de présenter le « réseau », comme figé et autodéterminé.

Si j’insiste encore sur ce point, c’est qu’il y a de nombreux techno-jovialistes qui croient vraiment que la technologie est «en-soi» porteuse de libération et créera d’elle-même « un monde meilleur». Je sais que tu ne partages pas cette naïveté. Mais ton texte par moment pouvait frôler cette piste. Du moins, dans la lecture que j’en faisais. Et je peux t’assurer que je ne suis pas le seul à avoir vu cette inclinaison dans certains fragments de ton texte.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.