J’ai passé 30 jours sans une goutte d’alcool dans mon sang

&… wow !

Je suis Français, j’ai 26 ans, j’ai été diplômé d’une école de commerce Parisienne et j’aime bien faire la fête. Bref, comme certain d’entre vous, je connais le goût de la plupart des alcools.

🙃

Mais il y a quelque temps j’ai décidé de quitter l’alcool pendant 30 jours consécutifs.

L’idée de cette expérience était de prendre du recul par rapport à ma consommation, de detoxifier mon corps et de travailler ma volonté en m’imposant une contrainte de vie (👉🤘👈).

Au cours de cette expérience, j’ai pris conscience de plusieurs choses.

1/ L’alcool est le catalyseur (n.m; Substance qui augmente la vitesse d’une réaction chimique sans paraître participer à cette réaction. Élément qui provoque une réaction par sa seule présence ou par son intervention.) de la plupart de nos relations. C’est juste qu’il est tabou de le reconnaitre.

L’alcool a une place importante dans nos relations personnelles et interpersonnelles. C’est souvent grâce à l’alcool que ces relations franchissent un cap.

Et lorsque vous décidez soudainement de boire de l’eau pendant un diner ou un jus de fruit pendant une soirée, vous nagez à contre courant.

— Tu conduis ? T’es malade ? T’es con ? — Votre entourage ne comprend pas.

Allez mec (meuf) juste une bière, ça va pas te tuer.

Certaines personnes ne savent pas comment interagir sans l’effet de l’alcool. Nous connaissons tous quelqu’un qui devient relativement à l’aise sous effet alors que cette même personne est relativement introvertie le reste du temps.

Passer du bon pote pour faire la fête au mec sobre fait chier les autres. Mais pourtant cela vaut le coup.

2/ Juste un ou deux verres.

Il n’est pas alarmant pour notre santé de nous accorder juste un ou deux verres un soir de semaine avec des amis. Et pourtant… un peu de maths :

2x2 verres/jours de semaine + 4x2 verres/week-ends = 12 verres/semaine = 12 x 52= 624 verres/an. C’est beaucoup.

3/ De nouvelles perspectives

Mais en réalité, le vrai problème (à part pour notre santé) c’est que tout ce temps que nous passons à socialiser, c’est du temps que nous perdons pour atteindre nos objectifs, nos rêves. Un peu de maths :

2x3heures/jours de semaine + 4x2 heures/week-ends = 14 heures/semaine = 56 heures par mois. C’est beaucoup.

En fait c’est même assez pour :

  • générer un revenu complémentaire à coté de votre boulot
  • faire du sport à haute dose
  • devenir celui ou celle que vous rêvez d’être …

En arrêtant l’alcool, nous sortons de notre 🚂 -🚂 quotidien, nous arrêtons de fréquenter les mêmes personnes, nous commençons de nouvelles choses, notre esprit n’est plus embrumé, notre vision s’éclaircit et nous dégageons du temps libre !

On peut se focus sur ce qui compte vraiment, c’est-à-dire nos objectifs sur le long terme.

4/ Une putain d’énergie

Je ne suis pas alcoolique : je ne bois pas de scotch au petit déjeuner, je ne bois jamais pendant le déjeuner, mais pourtant je suis conscient que quelques verres par semaine peuvent représenter un danger et me mettre dans le rouge.

Dès deux semaines sans alcool, vous n’avez pas idée à quel point je me suis senti plein d’énergie. Mon sommeil était plus profond, mon humeur était meilleure, ma peau était plus nette et ma to-do list en train de disparaitre … in the zone !


Une période de sobriété complète vous ouvre des portes. Plus généralement, changer radicalement vos habitudes, quelles qu’elles soient vous rend plus fort(e), plus déterminé(e) et vous rapproche de vos objectifs. Cela vous rappelle que vous avez le pouvoir et le contrôle.


Suivez mon aventure, le lancement de notre startup au quotidien et mes expérimentations d’un mois ↓

http://instagram.com/zaccherinij
http://facebook.com/zaccherinij

Et si cela vous intéresse de mieux vivre dès aujourd’hui, rejoignez Bye Coffee — The stress killer. Un programme de Yoga et de Méditation de 30 jours. Vous prenez le contrôle de votre vie, vous atteignez vos objectifs et tout le monde est content ! D’ailleurs, si vous avez des feedbacks ou simplement envie de discuter : allons boire une bière… ou un verre d’eau 👋🏽

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.