Comment les jeunes se perçoivent-il? Comment se définissent-ils? Sont-ils d’accord avec ce qu’on dit d’eux? Valident-ils la manière dont on souhaite les former pour les insérer dans la société? Se sentent-il concernés par les savoirs qu’on leur propose? Se sentent-ils libres de faire des choix? Pensent-ils qu’on leur donne suffisamment de crédit pour faire des taches difficiles mais très intéressantes? Comment se sentent-ils, se placent-ils en tant qu’individu dans la société? La manière dont ils évaluent leur efficacité personnelle est-elle prise au sérieux par leurs parents, leurs enseignants? Sentent-ils que leurs parents, leurs professeurs les aident à renforcer leurs compétences dans leurs champs d’intérêts?
T’es Adolescent, Mais Pourquoi T’as Pas Fait Ta Crise!?
Laila Ducher
863

C’est questions ne sont pas facultatives : toutefois , les adolescents sont considérés comme incapable de faire les bons choix et donc de répondre eux-mêmes … quel ineptie !

Et de toute manière , une fois que l’on a répondu à ces questions , nous pouvons nous dire adultes. Ce que beaucoup de parents ont du mal à gérer tant que eux mêmes n’ont pas répondu à ces questions . J’ai vu des adultes de 15 ans et j’ai vu des enfants (c’est à dire incapable de faire la différences entre la réalité et leurs désirs) de l’age 45 ans qui aurait grandement besoins de faire une psychanalyse. Je crois simplement que les personnes incapable de se poser des questions sur leur environnements (élargie. Enveloppe charnel comprise) sont des enfants et cela indifféremment de l’âge .

De toute manière , tout le monde a besoin d’une psychanalyse , sans quoi , on ne se découvre qu’au prix de la douleur et de la révolte ( qui n’est pas forcément une mauvaise choses).

Qu’en dites vous ?