Le jeûne (suite)

Premier jour — Vendredi 24/06

Aucun problème toute la matinée. Légère sensation de faim à l’approche du midi mais sans plus. Je ne voulais pas passer mon temps couchée ou à ne rien faire alors d’entrée, je me suis occupée toute la journée à faire du rangement de papiers divers. La plupart de la journée j’étais donc assise (j’avais quand même du mal à être debout parce que finalement, je pompais mon peu d’énergie dans le haut de mon corps avec tout ce rangement). Je me suis sentie faible en milieu/fin d’après-midi, mes mains tremblaient, j’avais du mal à écrire mais j’ai forcé pour continuer mon rangement (quand j’ai un objectif, j’essaye toujours d’aller jusqu’au bout). Alors, je bougeais lentement et je reposais mes bras de temps en temps.

Deuxième jour — Samedi 25/06

J’ai très bien dormi.

Troisième jour — Dimanche 26/06

J’ai encore très bien dormi.

Quatrième jour — Lundi 27/06

Encore une très bonne nuit et un réveil à 7h30 (en général, je me lève toujours tôt donc rien de changé). C’était une excellente journée, j’avais plus d’énergie et la différence avec les jours précédents était notable. Je m’apercevais que j’arrivais sans difficulté à supporter ma famille qui mangeait ainsi que les odeurs de nourriture. J’étais super contente de moi !

Cinquième jour — Mardi 28/06

Réveil vers 6h (trop tôt ce coup-ci mais tant pis). Je me sentais bien. Jour après jour, je buvais de moins en moins d’eau car d’après mes recherches, moins on boit d’eau, plus le nettoyage du corps est efficace (selon les individus j’imagine). Bon, par contre, j’avais la bouche pâteuse et une haleine immonde… Je savais que c’était normal et que c’était signe du nettoyage de mon corps mais je me disais: “heureusement que je n’ai pas de mec !” hahaha…

Sixième jour — Mercredi 29/06

Après une excellente nuit, je me suis réveillée vers 6h40 en apercevant un ciel bleu et ensoleillé. Quel bonheur ! Je ne savais pas si mon brossage de dents de la veille avait aidé mais mon haleine était un peu plus supportable. J’avais quand même toujours cette pellicule blanche épaisse sur la langue (toujours preuve que mon corps se nettoyait — les poumons visiblement).

Septième et dernier jour — Jeudi 30/06

Réveil à 5h55 (voire même avant mais je savais qu’il était tôt alors j’ai gardé mes yeux fermés). À ma grande surprise (attention à l’annonce incroyable qui va suivre), un peu moins d’une heure plus tard, je suis allée à la selle ! Incroyable mais vrai. Je n’ai absolument rien mangé depuis des jours mais comme quoi, devait y’avoir des déchets à évacuer… Ce n’était pas habituel hein, c’était un petit truc de rien du tout mais bon, je ne vais quand même pas vous en faire une description ! :-)

Conclusion de ce jeûne de 7 jours à l’eau

Pour conclure cette expérience, je suis super fière et contente de l’avoir réalisée avec autant de détermination et de rigueur. Il s’agissait de ma toute première fois et pour être honnête, j’aurai pu continuer encore aussi bien en terme de capacité que de volonté. La raison pour laquelle j’ai préféré rompre mon jeûne après ces 7 jours est toute simple: pour une première fois, c’était quand même déjà pas mal !

--

--

https://cynthia-castelletti.com/ & www.notmad.fr & www.zetravelerz.com Quelques articles en français & some articles in English ! :-)

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store