Air Côte d’Ivoire, le CRM et la gestion du Bad Buzz
Marcus Ibuka Ndjoli
657

Je suis d’autant plus scandalisée que cette affaire où nous sommes victimes est entrain de prendre une tournure ou la Cie air ivoire comme ligne de défense utilise des arguments mensongers pour justifier l’injustifiable . IL n’y a pas eu d’insultes ou violence de la part de Mme Ayite ; elle a simplement refuser de descendre vu qu’elle avait une carte d’embarquement dûment validée par le service terre . Air cote d’ivoire pour justifier l’intervention de police indiqué faussement que des insultes ont été proférés à l’encontre du pilote et de l’équipage et meme de la police . Ce sont des accusations graves et mensongères qui devraient nous interpeller tous . si on retire les supposés insultes , que reste til de la ligne de défense de air cote d’ivoire ? Cette dame a donc été débarquée non pas parce qu’il yavait pas de place mais à cause des insultes ? Alors pourquoi apres son débarquement un autre passager ( volontaire cette fois car sinon le vol ne pouvait pas démarrer ) et un steward ont été débarqués ?

Je suis choquée la légèreté avec laquelle ce démenti à ete fait et comment des événements ont été transformés pour continuer à défendre l’indéfendable .

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.