2017 Highlight — Design Sprint Conférence, San Francisco

Dear english speakers, an EN version is available right here.

Hello Google

2017 est derrière nous et je voulais revenir sur mon highlight personnel de l’année. Voici maintenant un mois que je suis rentré de la première Design Sprint Conférence qui a eu lieu fin novembre à San Francisco.

Pour être honnête je pensais publier cet article juste quelques jours après mon retour, mais ça faisait beaucoup d‘infos et d’émotions à processer pour mon petit cerveau. Ne m’en voulez pas, il m’a fallu un peu de temps pour digérer. 
Voici donc ma review perso -et en profondeur, de cette conférence:

Bref retour en arrière; mi octobre. Je reçois cet email:

Ma première réaction est : “mhh ça doit être un spam, l’event est genre dans 3 semaines? c’est Google quand même, ils s’y prennent à la dernière? (-oui)
… et c’est quoi ce drôle de logo?”

Coachella pour designers

Je consulte le site de la conférence et découvre la liste des speakers.
Vous savez lorsque vous attendez la programmation de votre festival de musique préféré, le jour où l’affiche est dévoilée: “Wow Radiohead seront là, whaaaat, les Foo Fighters aussi?, et même Bruce Springsteen…” c’est un peu le sentiment que j’avais tout au long de cette conférence.

Difficile d’exprimer la chance que je ressentais de me retrouver à cet endroit, entouré de certains des Design thinkers et Sprintmasters parmi les plus influents à l’heure actuelle.

Coup de chapeau aux équipes de Google qui ont réussi le tour de force de réunir tout ce beau monde et qui ont tout de suite su nous mettre à l’aise. Je retiendrai aussi l’infinie accessibilité et gentillesse de chacun des participants. Tout était réuni pour vivre deux journées qui resteront certainement comme importantes dans la jeune communauté du Design Sprint.

Lunch tranquille avec une vue des plus banales, vous en conviendrez

A ce point de l’article, je vois déjà des mains qui se lèvent et il est temps de répondre aux questions les plus pressantes:

  • oui la nourriture était bonne
  • oui il y a eu un apéro (voir à la fin de l’article)
  • oui, j’y ai appris énormément de choses

Je vais d’ailleurs rebondir sur cette dernière question pour tenter de vous résumer en quelques paragraphes un certain nombre de découvertes…

Ne cherchez aucune logique dans l’ordre ou la sélection de ces thématiques, 
-il n’y en a pas- ce sont juste mes highlights personnels de la conférence:

Le Design Sprint pour un monde meilleur?

J’y pensais depuis de nombreux mois, surtout depuis ma rencontre avec Snow Hu de Design Sprint China, qui réalise des Sprints à l’échelle de villes de plusieurs millions d’habitants telles que Shanghai. 
Le Design Sprint (en tous cas en Europe) a un potentiel pour l’heure encore sous-exploité, car ce type de workshop est plutôt utilisé dans un contexte commercial et de création de produits digitaux (dans la logique de Google Ventures).

Les conférences de Geoff Baldwin (Ideo.org), Alexandra Jayeun Lee du Civic Design Lab de la ville d’Oakland ou encore Surya Vanka, m’ont ouvert les yeux sur le potentiel du Design Sprint au niveau sociétal. J’ai beaucoup aimé la vision d’Albert Jame qui travaille avec le gouvernement canadien qui parle du Sprint comme de “Blue collar Design Thinking”.

Une équipe, qu’elle soit constituée de ministres ou de simples citoyens peut se réunir et se retrousser les manches, pour imaginer et tester des solutions pragmatiques à de vrais problèmes. En quelques jours, l’impact peut être énorme.

Surya Vanka a organisé des workshops avec la ville de Mexico city afin de trouver des solutions pour mieux préparer sa population aux potentiels futurs tremblements de terre.

Rencontrer Jake Knapp

Paragraphe un peu perso, mais il faut comprendre que le Design Sprint a été au coeur de ma vie ces deux deux dernières années. Au fil des mois, j’ai suivi assidument tout ce que Jake Knapp, le créateur de la méthodo pouvait poster: ses conseils sur le Sprint, sur la gestion du temps, sur sa décision de quitter Google pour se consacrer à son prochain livre… Avec le temps on se construit une certaine image mentale d’une personne. Il s’établit une sorte de connexion, à distance que seul le digital rend possible.

Rencontrer Jake en personne s’annonçait pour moi, comme l’un des moments forts de la conférence.

Premier jour: ça y est, il est là en vrai, avec son espèce de cravate bizarre et ses 12 mètres de haut. On ne m’avait pas menti: Jake Knapp est probablement le world tallest designer mais aussi, je peux maintenant confirmer: un sacré chic type.

Moi (Steph), Jake et le “TimeTimer” en chocolat noir ramené de Suisse pour l’occasion

J’ai eu le privilège de pouvoir discuter un bon moment avec lui, -à la cool- entre deux sandwiches avocado-quinoa et deux gorgées d‘eau gazeuse LaCroix (on est à San Francisco). On a parlé du Sprint, de son départ de GV, de la Suisse (il a vécu à Zurich lorsqu’il était designer sur Gmail) et du fait que l’on allait sûrement se revoir en 2018… Stay tuned.

Plus que jamais, je réalise que la personnalité du Sprintmaster, son entregent et sa capacité à amener du fun, dans un workshop de 5 jours, aux enjeux parfois énormes, est l’une des clés d’un Sprint réussi.

Simple, drôle, accessible: Jake Knapp incarne à lui seul son Design Sprint.


Les agences et le Design Sprint

A vrai dire, j’avais de grandes attentes concernant ce panel et il faut bien dire que je n’ai pas été déçu: AJ & Smart, New Haircut, Bontouch, Moonshot… des noms familiers dans la galaxie DS qui pour une fois se trouvent rassemblés sur les mêmes tabourets. Et qui ont échangé avec humour et franchise.

Danny Holtschke et Dhyana Scarano de l’agence AJ&Smart, John Vetan - Design Sprint Academy, Michael Tam
- IBM (Modérateur), (caché: Jay Melone de l’agence New Haircut), Pontus Axelsson, de l’agence Bontouch, Mike Edmonds, de Moonshot

Globalement on trouve deux types d’agences:

  • Les agences full-service, qui vont réaliser le produit jusqu’au bout
  • Les agences 100% Design Sprint

Les agences full-service

Ce type d’agences, spécialisées depuis de nombreuses années dans le design et développement de solutions digitales commencent, à juste titre, à s’intéresser au Design Sprint. D’une certaine manière, c’est le moyen idéal de démarrer un projet, de faire connaissance avec l’équipe et d’instaurer un climat de confiance tout en gagnant, par la suite, en rapidité dans la phase d’exécution.

Mike Edmonds de Moonshot nous a partagé leur approche d’intégration du Design Sprint dans une perspective de projet globale. (Le Sprint sert d’amorce, une phase d’alignement en mode Lean s’ensuit qui conduira à la réalisation du produit proprement dite en Agile.)

La question de l’objectivité: Pontus Axelsson de l’agence Bontouch a soulevé une question qui m’a semblé cruciale:

Comment, lorsque l’agence réalise le produit jusqu’au bout, accepter que le résultat du Sprint puisse être l’invalidation d’une idée ou du produit par manque d’intérêt des utilisateurs?

L’impact sur le business de l’agence peut être important puisque des mois de travail sont en jeu…

La solution est probablement dans ce que Pontus appelle leur modèle de “Startup as a service”: le contrat est signé pour plusieurs mois et lie le client à l’agence. La redéfinition d’une fonctionnalité, un pivot ou même l’invalidation de cette variante du produit ne sont plus vus comme des échecs critiques pouvant remettre en cause la relation client / agence, mais comme le déroulement normal du projet, avec tous ses aléas.

L’agence, jouera à fond son rôle de “startup” et mettra tout en oeuvre pour trouver rapidement des solutions efficaces aux problèmes rencontrés, quitte à relancer un nouveau Sprint quelques semaines plus tard.

Agences 100% Design Sprint

Pas de problème d’objectivité dans ce cas-là, les agences spécialisées dans le Design Sprint ne réalisent à priori pas l’entier du produit elles-mêmes. Leur rôle est d’amener l’entièreté de leur valeur sur le Sprint, et si les tests du jour 5 s’avèrent concluants, d’orienter au mieux leurs clients vers le meilleur prestataire pour la suite du projet. Plusieurs Sprints peuvent toutefois être menés dans un laps de temps très court (AJ & Smart par exemple enchaînent régulièrement deux Sprints de 4 jours). Peu de dépendance hiérarchique ou de contrats long-terme ne les liant à leurs clients, ce type d’agences peuvent se permettre le luxe d’être 100% bullshit-free et sont en principe de très bon conseil pour leur client.

Les problèmes que rencontrent les agences 100% Design Sprint (c’est mon cas chez Design Sprint Switzerland), sont avant tout liés au fait de devoir trouver de nouveaux clients en permanence (un Sprint dure max 5 jours). De plus, le fait de toujours travailler avec de nouvelles équipes, sur de nouveaux projets et à des rythmes élevés peut placer les designers hors de leur zone de confort.

Les agences qui enchaînent les Sprints doivent donc trouver des employés expérimentés, à l’aise dans tout type de situation et à même de produire des prototypes haute fidélité en quelques heures. La seniorité de l’équipe, sa participation au développement de nombreux produits par le passé et sa capacité d’adaptation seront clés.


La fameuse MAP en début de Sprint

Lorsque je mène mes Sprints, la MAP est souvent l‘un de mes principaux challenges en tant que Sprintmaster. Nous sommes en jour 1, l’équipe est pétrie de doutes sur le périmètre du projet, la direction stratégique ou même quels profils d’utilisateurs nous cherchons à atteindre. J’avais par ailleurs dû développer un certain nombre de trucs et astuces pour en venir à bout (résumés dans cet article).

En fait, je pensais simplement être un peu faible sur cette partie, mais avec le temps, je me suis rendu compte que ce sentiment était probablement assez partagé dans la communauté.

A vrai dire, tout au long de ces 2 jours de conférences, la MAP est un sujet qui est revenu sans cesse dans les présentations ou dans les conversations.

Erik Flowers nous a présenté le “Service Blueprint” tel qu’il est effectué chez Intuit pour des produits comme Quickbooks, (très impressionnant de précision, mais beaucoup trop détaillé pour être envisageable lors d’un DS)

Oui la photo est horrible en en plus floue, mais c’est tant mieux car le contenu de ce Service Blueprint d’Intuit est probablement super confidentiel.

Jim Kalbach de Mural, lors d’un workshop d’anthologie en jour 3, a partagé avec nous un grand nombre d’expériences d’User experience mapping. J’ai particulièrement été marqué par son expérience de co-création avec d’anciens djihadistes repentis (thématique: “mapper les étapes de la réinsertion dans la société civile après une expérience d’extrémisme religieux”). Comme quoi, le post-it est un outil universel et ce type de workshop est définitivement ouvert à toutes et tous.

Jim Kalbach nous donne un cours magistral sur l’Experience Mapping

Ce qu’il ressort de ces discussions liées à la MAP, c’est que:

  • Bien que certains les utilisent lors des Sprints, personne n‘est très confortable avec l’idée de persona, principalement l’aspect “démographique” de la chose (âge, niveau d’étude, ville, origines). 
    Jake Knapp recommande d’ailleurs de se cantonner à des rôles ou des activités, tels que par exemple; médecin, patient ou réceptionniste, sans trop entrer dans les détails.
  • Jim Kalbach suggère de définir les axes principaux de la Map en amont du workshop et ne pas tenter d’être exhaustif (en tous cas pas dans le cas d’un Sprint). Tout type de map est possible; user experience map, customer journey ou un service blueprint. L’important c’est que cette map soit centrée sur les besoins définis lors du Sprint goal et se concentre sur la problématique, avec le niveau de zoom adéquat (granularité).
  • Etapes clés: au cours de nos échanges avec Jake, il m’a confié que le chapitre de la MAP aurait peut être pu être un plus précis dans le livre, notamment sur le fait qu’il est possible de ne pas commencer avec un whiteboard vide. Les 3 phases communes à toute expérience ou produit pourraient selon lui être résumées comme suit: Discover > Learn > Start
Rôles d’utilisateurs à gauche et ces 3 phases (Discover > Learn > Start using) comme point de départ. De quoi démarrer une MAP sans partir d’une feuille blanche. High five Jake ✋

La responsabilité des Designers

On en a pas toujours pleinement conscience en tant que Designer, car prendre des décisions est notre pain quotidien, mais notre rôle est particulier dans la révolution technologique que nous vivons.

Que l’on travaille sur les projets de startups ou de multinationales, le Design Sprint nous plonge au coeur des problèmes les plus cruciaux du monde actuel. Certaines idées, ou décisions qui seront prises lors de ces workshops auront des conséquences directes ou indirectes sur les apps ou systèmes que nous concevons et au sens large sur la vie des gens.

Pour conclure ces 3 jours intenses, big up à Karwai Ng et Will Anderson qui grâce à leur Iceberg Canvas (une extension du Value Proposition Canvas de Pigneur et Osterwalder) nous ont présenté un outil utile pour prendre conscience de l’impact technologique, social ou éthique de nos décisions.

Karwai Ng et Will Anderson nous ont fait aller “sous la surface”

Echanger pendant plusieurs jours avec des designers de compagnies comme Google, Dropbox, Automattic, AirBnb, IBM ou encore Uber autour de ces thématiques a été une expérience incroyable me concernant, et qui m’a rassuré sur le fait que derrière ces grosses machines, se cachent de vraies personnes pour qui ce métier est plus qu’une passion et qui tentent au quotidien de créer des produits qui ont du sens.


Merci Google

Bref, merci mille fois à Kai Haley, Rebecca Garza-Bortman et toutes les personnes de Google Design qui ont participé à l’organisation de cette première conférence. C’était par-fait!

La légende raconte qu’un placard à balais…
… cache en réalité un bar secret. Délicieux Sauvignon Blanc ou Chardonnay de la Napa Valley au menu.

N’hésitez pas à commenter ou à me contacter si vous souhaitez discuter du Design Sprint en Europe. Je serai très heureux d’échanger avec vous.


Stéphane Cruchon est un spécialiste du Design Sprint, consultant et enseignant en UI / UX Design, vivant à Lausanne en Suisse.

www.design-sprint.com