Comment créer un service ou un produit à moindre coût en 4 étapes ?

Fabrice Liut
Aug 9 · 9 min read

Cet article est à destination de tous les porteurs de projets, tous ceux qui veulent créer de nouveaux services ou produits : cela peut concerner des entrepreneurs de tout secteur d’activité mais également des intrapreneurs.

Pourquoi cet article ?

Pour accompagner les premières questions qui surviennent (tout le temps) pour chaque entrepreneur ou porteur de projet :

  • Comment être certain que mon idée va fonctionner ?
  • Comment ne pas me planter, partir dans la mauvaise direction ?
  • Comment est-ce que je pourrais tester mon concept avant de développer / construire quoi que ce soit ?
  • Comment est-ce que ce test pourrait être le plus fiable possible pour le moins cher possible ?
  • Comment faire au plus rapide — MAIS efficace — pour tester ?

La question derrière ces questions est très souvent : Comment est-ce que je peux monter un beau projet utile aux autres et qui génère du business, sans travailler pendant des mois pour me rendre compte que j’étais à côté de la plaque ?

Cet article n’a pas la prétention de “réinventer la roue” mais simplement de synthétiser et vulgariser les concepts en place actuellement et qui fonctionnent, tout en ajoutant une petite structure en 4 étapes simples :

Etape 1 : Fake it until you test it !

Tout projet de création de service ou produit est avant tout une histoire. Vous pouvez raconter cet histoire à l’oral, la pitcher, la synthétiser sur Twitter, l’écrire, la présenter en vidéo, etc…

Cependant en procédant de cette manière, votre histoire restera toujours une histoire : ceux à qui vous la racontez seront toujours en contexte d’écouter une histoire, tout en sachant que c’est une histoire : il ne sont pas en train de tester votre concept, ils testent juste votre histoire…

Pour réellement tester votre concept de service ou produit, il faut mettre en condition le testeurs afin qu’ils se croient en contact avec quelque chose de réel. Il faut les entendre dire “ah mais ça existe vraiment ? Je peux l’utiliser ?”. Si le testeur ne doute pas de la réalité et du concret de ce que vous présentez, alors il est prêt à vous apporter des retours constructifs et tangibles vous permettant d’apprendre au mieux si c’est une bonne idée ou pas.

Pour créer ce contexte et ces conditions de test “en situation réelle”, il faut un prototype. Ce prototype est une façade, un “fake” de votre produit ou service, une simulation d’une expérience que l’utilisateur pourrait vivre en réel si votre service était réellement construit et existant.

Avec ce “support à expérience”, vous pouvez lancer le test et récolter tous les apprentissages pour orienter le développement de votre projet.

On teste l’intérêt pour un service avant le fonctionnement (système) du service.

Ex : Pour un service de livraison à vélo : on teste l’intérêt pour ce service dans une zone — pays donné avec un prototype de concept et si l’intérêt est validé ensuite seulement on construit l’infrastructure et on achète les vélos, pas avant.

Rien ne sert de faire un prototype ultra réaliste ! Si vous passez des jours voir des mois à prototyper, ça veut dire qu’il vous faudrait trouver un prototype à votre prototype…

Pensez au café théâtre d’improvisation. Des acteurs habillés en noir sur une scène minimaliste sous de chauds projecteurs : ils n’ont pas besoin de plus pour vous faire voyager dans tous les scénarios, espaces et temps imaginables !

C’est donc un “prototype minimum viable” qu’il vous faut construire : le strict minimum pour faire croire que c’est réel au testeur.

Quelques exemples ? (retrouvez une partie de ces exemples dans Sprint book, le livre sur le Design Sprint de Jake Knapp)

  • Slack app : Prototyper une landing page pour présenter les usages et fonctionnalités d’une application… Sans ne rien avoir de développé derrière. — C’est une histoire, en contexte réel : comme si on pouvait télécharger l’application directement.
  • Le robot service à l’hôtel : Prototyper un robot qui va de portes en portes à l’hôtel pour répondre aux commandes des clients faites par téléphone… Sans un vrai robot. — Utiliser des matériaux simple pour faire le corps du robot, vide de technologie et monté sur les roulettes d’une voiture télécommandée par un humain. Simuler son “intelligence”, ses réactions et sa communication par une tablette Ipad remplaçant le visage du robot, le tout controlé à distance par… un humain !
  • AirBnB Experiences : Prototyper des vidéos sur des expériences faites par des clients du service avec leurs hôtes… Sans qu’il n’y ait jamais eu de réelles expériences ! — Utiliser des collaborateurs de l’entreprise et de faux scénarios et décors pour simuler des expériences dans le monde entier ! (filmées avec un “simple” iPhone XS)

Grâce à ces prototypes minimum viable, vous pouvez apprendre beaucoup sur la qualité et l’utilité de votre produit ou service alors… qu’il n’existe pas encore ! C’est se servir des histoires pour apprendre et décider des orientations d’un projet, dans un cadre sécurisant, pour éviter de vivre une mauvaise histoire, de travailler beaucoup et dépenser beaucoup pour du concret certes, mais qui n’intéresse pas, n’est pas adapté aux besoins ou n’a pas de marché !

Et comment construire efficacement et rapidement ce prototype minimum viable et tester ? En faisant un Design Sprint ! C’est exactement l’une des raison d’être de cette recette regroupant des outils du design, de l’agilité et du learn start-up, sur 5 jours de travail collaboratif.

7 personnes et un facilitateur, pendant 5 jours, tous focus et centrés sur un même et unique challenge : Comment prototyper, tester et apprendre de votre concept pour décider de comment le construire, suivant quelles orientations et priorités, etc…Pour favoriser un lancement dans la bonne direction dès le lundi suivant plutôt qu’un crash après des mois de travail.

Je ne rentrerais pas dans le détail du déroulé et fonctionnement du Design Sprint, vous trouverez dans le livre de Jake et cette publication Medium bien des ressources ! — Et surtout, contactez les Sprints Masters de notre communauté qui sauront vous orienter au mieux suivant votre projet.

Etape 2 : Minimum viable system.

Suite au Design Sprint, vous avez construit votre prototype minimum viable, testé et appris énormément. En 5 jours, vous savez si vous devez arrêter, réorienter, réinventer ou continuer suivant vos inspirations initiales ! L’objectif de ce sprint n’était certainement pas de valider votre concept initial, il n’est pas fait pour se dire “c’est bon, j’avais raison !” ; il est là pour découvrir quel est l’orientation ainsi que les priorités réelles, que ce soit en terme de besoin adressé que de timing, faisabilité et viabilité.

Ainsi, vous savez maintenant par quoi commencer pour construire votre “minimum viable system”. Ce MVS est le coeur concret et réel de votre MVP-S (minimum viable product or service, vous connaissez sans doute comme concept qui vient du Lean Start-up).

Parfois commencer la construction de votre système de service/produit se fera en le designant et le développant techniquement (pour une app par exemple).

Parfois, ce ne sera pas faisable directement car vous n’aurez pas le budget nécessaire, il vous faudra alors lever des fonds, monter un crowdfunding, etc… Ce que vous pourrez faire grâce justement à votre prototype (incluant les apprentissages des premiers tests) et une belle histoire (déjà construite en grande partie durant le Design Sprint).

Vous voyez ainsi que le Design Sprint porte un double intérêt à ce stade : valider que vous partez dans la bonne direction ET faire office de travail préalable à une levée de fond.

Je ne rentrerais pas en détail sur comment construire votre MVS qui n’est pas le propos de cet article : vous pouvez regarder du côté du Lean Start-up ET du développement agile par exemple.

Etape 3 : Starter pack.

Vous savez maintenant que vous allez dans la bonne direction, vous avez testé l’histoire que vous voulez raconter, le concept que vous voulez mettre en place. Vous avez développé votre MVS dans l’objectif d’avoir votre premier MVP ! Vous avez votre MVP ! Bravo !

Je précise bien : Minimum viable product or service = Histoire + minimum viable system.

Grâce à ce MVP vous pouvez “mettre au monde” votre projet d’entreprise : vous pouvez commencer la démarche commerciale, réseau, etc… Vous avez un service ou produit à vendre !

Etape 4 : en évolution continue.

Vous vendez votre produit, qui vous rapporte vos premiers gains et permet de faire évoluer votre entreprise. Faire évoluer son entreprise veut principalement dire faire évoluer son produit ou service, pour qu’il soit toujours adapté aux besoins réels et toujours sur un marché viable.

Pour se faire en continue, il vous faudra être agile, dans l’écoute et dans l’apprentissage continue avec vos premiers clients. Il vous faudra récupérer leurs avis, lire également les évolutions sociétales autour du marché, prendre des virages, évoluer, vous transformer, versionner votre activité, optimiser vos processus pour être plus efficients, etc…

Tout ceci sera votre histoire… Le plus important étant que vous avez crée un service ou produit utile et viable ! Bravo ! 👏 — Vous ne faites pas partie des +90% de projets qui ne passent pas la phase initiale ! Encore Bravo ! 👏

Let’s Go ?

4 étapes “logiques” pour créer un service ou produit. Tout commence par l’étape 1 : Créer votre prototype grâce à un Design Sprint bien réalisé !

Sachez alors qu’un Design Sprint de 5 jours peut chiffrer de 6000€ à +50k€… C’est une grande fourchette hein ? Qu’est-ce qui crée ces variances de tarifs ?

  • Le Sprint master à la conduite du Design Sprint est-il junior ou sénior ? Est-ce qu’il facilite la semaine seul ou à 2 ?
  • Suivant la responsabilité, l’impact, l’importance ou la complexité de votre projet, la valeur change et donc, le tarif change.
  • Suivant la complexité du projet, il faudra inviter durant le sprint des experts externes pour compléter votre équipe : eux aussi pratiquent un tarif jour à inclure dans l’estimation.

Quoi qu’il en soit, voici quelques recommandations de Sprint Masters :

  • Favorisez un sprint master externe à votre équipe : il est plus que nécessaire d’avoir un regard neutre et nouveau sur votre projet
  • Favorisez des experts extérieurs, pouvant compléter l’équipe et apporter les bonnes réponses aux bonnes questions au bon moment
  • Favorisez toujours le nécessaire à la construction de votre “minimum viable prototype” — Ne pensez pas budget serré si c’est pour réduire tellement que le Design Sprint ne peut pas se réaliser correctement
  • Si c’est votre premier Design Sprint, n’essayez pas de le réaliser en autonomie : vous risquez de passer 5 jours très compliqués et d’être déçus…
  • Si vous avez passé du temps à faire une étude de marché, utilisez le coût total estimé pour la construction réelle de votre service ou produit pour en déduire votre “niveau d’investissement viable” pour le Design Sprint. Par exemple, si c’est estimé à 300K€, prenez entre 10–15% MAX en général pour la réalisation du Design Sprint, soit 30k€. Si c’est 30k€, 3k€ pour le Design sprint, etc…
  • Quelque soit le service ou le produit, contactez un Sprint Master pour l’initiation de votre projet. Il saura répondre à vos questions et vous orienter au mieux.
  • Si vous avez moins de 2k€ de budget pour le Design Sprint, contactez quand même des Sprints Masters séniors : il sauront vous orienter vers des juniors ou des environnements permettant un Design Sprint à coût très réduit. — Si vous êtes dans cette situation, soyez avertis : vous ne vivrez certainement pas l’expérience Design Sprint dans toute sa dimension de qualité : il y a donc un risque généré de plus que le Design Sprint ne pourra peut-être pas couvrir, mais ce sera toujours mieux que de se lancer la tête dans le guidon !
  • Si vous voulez aller vraiment très vite sans rien dépenser… Tentez le 1 day prototype de IDEO !

Comme toujours, il conviendra de trouver le juste milieu, le plus adapté à votre projet. Les Sprints Masters sont là pour vous accompagner dans vos démarches, n’hésitez pas à nous contacter, nous sommes une belle communauté qui collabore et qui saura vous orienter au mieux ! — Et si vous voulez devenir facilitateur ou apprendre à faciliter des Design Sprint, vous pouvez trouver un Mentor ici ! 👈

Merci ! 🙏

Design Sprint

Toute l'activité francophone autour du Design Sprint.

Fabrice Liut

Written by

I am a Systemic & Regenerative Designer. I solve complex problems using the Design Sprint recipe. I talk about life and sociocultural evolution. liut.me

Design Sprint

Toute l'activité francophone autour du Design Sprint.

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade