Découvrez le Design Sprint: UX & Design Thinking façon Google Ventures

#keynote #BlendWebMix Lyon 2016 @stephcru (Design-Sprint)

Stéphane Cruchon (design-sprint.com)

Une mini-conférence présentée par Stéphane Cruchon dans le cadre du BlendWebMix 2016, un Consultant UX Designer basé en Suisse et spécialisé sur cette méthode qui captive de plus en plus de mode. Il fait d’ailleurs salle comble, l’auditoire semble en une quête d’inspiration pour faire des cycles de conception produit plus vite, plus précis en fédérant les équipes.

Après tout si Google Ventures (le fond d’investissement Google) la façonne et la pratique depuis plusieurs années, cette méthode doit bien valoir le détour…

La promesse

Le Design Sprint ou comment accomplir des mois de travail en quelques jours ?!
Time Timer (Minuter)

Avant de poursuivre, il nous sort le mega Time Timer (qui permet de voir le temps restant en rouge) outil indispensable pour cadencer le Design Sprint et puis le règle sur 13 minutes pour pouvoir prendre une ou deux questions à la fin.

Par rapport à un cycle de projet ou de conception classique, le principe est de raccourcir les étapes ou d’en “shunter” certaines pour passer au plus vite de l’idée à l’apprentissage. Nous constatons trop souvent des projets qui s’enlisent quand les parties prenantes sont organisées en silos. Le message est bruité et travesti quand il est interprété à différents niveaux : CEO (the boss quoi!), Directeur, Manager, Team Leader et enfin…Designer.

Et si nous arrivions à faire bosser tous ces rôles là ensemble sur la même longueur d’onde en restant très concentrés sur l’objectif pendant des temps assez courts mais très intenses ?

Depuis longtemps Stéphane cherchait une manière de travailler plus fluide et plus directe, plus imprégnante, ce fût une révélation et c’est dans cet esprit qu’il vient nous faire partager son retour d’expérience.

Concernant la méthode, c’est un mix de plusieurs techniques et méthodes avec un héritage fort du Design Thinking et du Lean Startup. Il faut la voir comme une recette de cuisine, se l’approprier et réussir. C’est aussi dans cet esprit que John Kapp a écrit le Design Sprint Book avec beaucoup de “guidelines” et d’anecdotes.

Le design thinking c’est un peu comme le sexe quand on est ado, tout le monde en parle mais personne ne sait vraiment comment faire…

Grâce au timeboxing, le Design Sprint condense en 5 jours un processus qui peut parfois s’étendre sur plusieurs mois. Le client participe activement aux premiers jours du sprint (workshops). Le jour 4 est consacré au prototypage et peut être réalisé à distance. Le dernier jour nous invitons des utilisateurs à tester notre prototype et profitons de leur feedback pour évaluer le potentiel du produit.

Stéphane nous montre en séance un judicieux Timelap qu’il a capté au cours de vrais sprints, retrouver la vidéo sur son site design-sprint.com

D’accord, ça semble excitant, réalisable, sans risque, mais quand peut-on ou doit-on faire un Design Sprint ?

  • booster un projet au stade de l’idée
  • vouloir s’investir dans le processus de création
  • présenter un résultat rapide à votre sponsor
  • innover dans vos produits ou la méthode projet
  • limiter les risques avant de vous lancer
  • repenser votre App ou votre service

Il vous faudra une Dream Team ayant envie de mettre les mains dans le camboui, et ne surtout pas oublier qu’un Décideur est indispensable dans l’équipe ! Elle se constitue en général en mixant plusieurs services : direction, marketing, design, développement…et le Sprint Master (Facilitateur)

Si une image vaut mille mots…un prototype vaut 1000 meetings — Tom & David Kelley IDEO

Résultat : gain de temps, peu d’investissement, valider au plus tôt de l’idée, et économies substantielles si le produit n’a pas le succès escompté auprès des utilisateurs en sortie de sprint.

Voici le Design Sprint habituel de Christophe Cruchon qui fait pas mal de prototype d’App mobiles. Il a su adapter la méthode à sa sauce :

  • workshops de 3 jours avec toute l’équipe
  • prototypage seul, 1 jour voir 2 jours si le client veut peaufiner
  • test utilisateur 1 jour avec 1 ou 2 personne de l’équipe

Voilà, en espérant que cela vous donne envie d’essayer, la méthode est assez malléable, à la clé un livrable testable doublé d’un team building puissant.

Notez qu’elle peut aussi se pratiquer hors “digital”, par exemple en design produit et impression 3D, du design d’espace, du service design…

La vidéo de la mini-conférence au BlendWebMix 2016

Quelques exemples bien sentis pour la route.