Quand organiser votre Design Sprint?

Si vous êtes designer, ou project manager et que vous n’avez pas passé les derniers mois à jouer à la pétanque, il est fort probable que vous ayez déjà entendu parler du Design Sprint.

Le Design Sprint est tout simplement un workshop de 5 jours qui permet au Client et au Designer de travailler main dans la main à l’élaboration du premier prototype d’un produit digital. Le but étant de répondre à la question “Faut-il investir dans cette idée?”.

(pour en savoir plus sur la méthode, voici un lien vers un ancien article).

L’avant-projet

Une application web ou mobile coûte cher et demande de rassembler bon nombre de compétences (designers, développeurs, IT…) pendant plusieurs mois. Avant de se lancer dans une telle aventure, vous et vos investisseurs devez être certains que votre idée soit la bonne.

J’aime comparer le Sprint à l’avant-projet en architecture: on créera rapidement quelques infographies du futur bâtiment en 3D, afin de convaincre les différentes parties prenantes et débloquer les fameux budgets. On pourra aussi, au contraire, abandonner le projet tant qu’il en est encore temps. Fail early, fail cheap.

Tadâam: Le résultat d’un Design Sprint est parfois d’invalider un projet.

A l’issue d’un Design Sprint, l’équipe aura produit un artefact tangible: le premier prototype de la future app. Idéal pour réaliser des tests utilisateurs et améliorer votre concept avant même d’avoir tapé la première ligne de code.

Design Thinking

Il y a près d’un an, je décidais de me plonger sérieusement dans la méthodologie et d’en faire mon métier. Pourquoi cette méthode? Pourquoi maintenant?

Le Design Sprint a été conceptualisé chez Google Ventures et testé à l’interne pendant 3 ans avec les “startups” du portfolio GV (Uber, Medium, Slack, Blue Bottle Coffee…). En découvrant la méthodo, je compris immédiatement qu‘elle était exactement ce que j’attendais: une méthode efficace et pragmatique pour mettre en oeuvre le fameuse approche de “Design Thinking” issue de la Stanford d.school. A ce sujet, j’ai découvert cette citation dans cet article de Mozestudio, que je ne peux m’empêcher de partager: (j’ai ri)

Design Thinking is like teenage sex: everyone talks about it, nobody really knows how to do it, everyone thinks everyone else is doing it, so everyone claims they are doing it… ”

Donc oui, si vous souhaitez vous initier au Design thinking sans vraiment trouver la bonne recette, le Sprint est probablement ce qu’il vous faut.

Mieux collaborer

Dans un projet classique, le client et les spécialistes travaillent souvent à distance, se rencontrent lors de meetings occasionnels et échangent par email. Une question qui pourrait être résolue en 5 minutes prend des jours. Il est clair que ce temps perdu génère une grande frustration des deux côtés.
Il fallait trouver comment faire mieux.

Le Design Sprint c’est avant toute une occasion de se rencontrer en personne, d’échanger librement et efficacement. J’ai vu de mes yeux des mois de travail s’effectuer en l’espace de quelques jours. Le fait de pouvoir accéder en direct aux acteurs importants du projet solutionne la plupart des problèmes en temps réel.

Intégrer les Développeurs
Les développeurs, qui seront en charge de réaliser le projet, peuvent être invités à participer au Sprint. La plupart accepteront avec plaisir de se joindre à vous et la plus-value peut être énorme. Intégrer les développeurs dès l’origine du projet permet de trouver des moyens de limiter les coûts en simplifiant ce qui peut l’être.

“On estime qu’une modification coûte 100 fois moins cher si elle est réalisée au début du projet, avant que l’on ait commencé à coder” -Jakob Nielsen

Quelle est la différence avec un Sprint agile?

Les méthodes agile (Scrum, Kanban...) se concentrent sur le développement du produit (la phase de production). Les UXers et designers travaillant lors de ces phases s’intègrent tant bien que mal dans ces cycles de deux semaines (en principe avec un Sprint d’avance).

Le Design Sprint, reprend le concept du Sprint Agile et son idée générale de timeboxing. Il n’est cependant pas forcément dédié aux mêmes équipes: Un Design Sprint rassemblera le/la CEO, le/la responsable du Marketing, un Designer, un Business Analyst etc… l’équipe se veut pluridisciplinaire et active au niveau de la stratégie.

Le Sprint Agile répond à la question: “Comment délivrer le produit?
Le Design Sprint se concentre sur le “Quoi, le Pour Qui et le Pourquoi?”.
Lorsque la Sprint Team se rend compte au cours des tests utilisateurs que leur idée n’était pas la bonne.

Quel est le meilleur moment pour organiser mon Sprint?

Le “bon” moment est certainement le plus tôt possible. Le Sprint apporte toute sa valeur lorsque le projet en est encore au stade de l’idée. En quelques jours, vous saurez si elle vaut des millions ou si il y a mieux à faire.

Dans les méthodologies agile, il est possible d’intercaler un Sprint entre deux Sprints de développement (par exemple entre S4 et S5).

Les points roses représentent une opportunité de faire un Design Sprint

On pourrait tout à fait imaginer qu’en cours de projet des tests révèlent qu’une partie du produit ne répond pas aux attentes. Dans ce cas on mettra le travail de Dev en standby pendant 5 jours, ce qui permettra de souffler un peu, de trouver des solutions au problème et de repartir sur de bons rails, avec un concept frais et qui répondra vraiment aux attentes. La première fois que j’ai entendu parler de cette approche, le principe s’appelait le Design Spike (voir un article de 2012 parlant de ce sujet).

- Petite Checklist -

C’est le bon moment pour organiser votre Design Sprint si:

  • Le projet débute ou en est au stade de l’idée
  • Vous souhaitez tester le potentiel de votre idée sans devoir coder
  • Votre CEO/Manager souhaite s’investir dans le processus de création
  • Vous devez présenter un resultat rapide à votre sponsor
  • Vous souhaitez explorer toutes les pistes avant d’aller de l’avant
  • Vous devez limiter les risques avant de vous lancer
  • Tout le monde souhaite collaborer de manière agile et horizontale

/////////////

Ne faites pas de Design Sprint si:

  • Le projet doit être délivré dans deux semaines et n’a aucun budget
  • Tout a déjà été décidé auparavant
  • Votre management ne souhaite pas s’impliquer
  • Votre produit n’a rien de spécifique, d’innovant et ne représente aucun défi artistique ou technique (-un site Wix)
  • L‘ambiance au sein de votre équipe ressemble à Games of Thrones.

N’hésitez pas à me contacter pour obtenir de plus amples informations sur le Design Sprint ou de réagir à ce post. Je me réjouis de vous lire.

Stéphane Cruchon est un UI / UX Design Consultant et enseignant vivant à Lausanne en Suisse.

www.design-sprint.com